Dossier 003 – Ptiwiki, entre la chaise et l’écran

Depuis quelques années des centaines d’hommes et de femmes se lancent dans l’aventure du streaming amateur. Sans moyens techniques ni financiers, parfois limités dans leur savoir-faire, armés de leur seule bonhommie ou d’un charisme froid, tous ne récoltent pas le succès qu’ils sont venus chercher dans les eaux troubles d’internet. Pen savoir plus sur ce nouveau métier « 2.0 », nous nous sommes entretenus avec Florian, un streamer invétéré.

Crédits : Twitch.tv

Florian Boulay, alias « Ptiwiki », est un streamer français de 30 ans. Il y a de ça quelques mois, il a quitté son emploi pour se lancer pleinement dans sa nouvelle carrière. Désormais partenaire Twitch et membre d’un réseau, il a fait du streaming sa priorité ; notamment sur le jeu Overwatch, succès vidéoludique et licence phare du célèbre éditeur de jeu Blizzard. Joueur, streamer mais aussi caster, il cumule aujourd’hui plusieurs casquettes et s’est progressivement affirmé comme un acteur influent de son secteur d’activité.

Twitch : site internet leader du marché de diffusion de contenu vidéo en temps réel ayant pour principal thème le jeu vidéo.
Streamer : activité de diffusion de contenu vidéo en temps réel pour un public.
Caster : se dit d’une personne qui commente et analyse les parties compétitives de jeu vidéo, comme dans les sports traditionnels.

Pourrais-tu te présenter rapidement ? Comment as-tu commencé à streamer et à caster ? A la base tes motivations étaient-elles professionnelles ou s’agissait-il pour toi d’un passe-temps ?

A la base c’est forcément un passe-temps c’est sûr. Tu te dis pas « tiens je vais être caster » ou « tiens je vais être streamer« . C’est pas comme ça que ça doit fonctionner dans ta tête sinon ça peut pas marcher. Moi en réalité, j’ai commencé en 2010 sur Starcraft II car j’avais accès à la beta du jeu. A l’époque, il n’y avait pas Twitch, ça n’existait pas encore, on était sur un site qui s’appelle livebroadcaster.com. J’ai fait ça pendant un peu plus de deux ans (en bénévole) et ça m’a permis de faire pas mal d’évènements (comme la Gamer Assembly ou la Dreamhack). Je jouais beaucoup au jeu mais j’étais pas forcément assez bon pour être joueur professionnel ; en revanche j’aimais bien parler et commenter des parties !

Puis après j’ai vieilli mine de rien, et qui dit vieillissement dit entrer dans la vie active. A un moment donné tu finis tes études et il faut bien trouver un travail ! Du coup j’avais beaucoup moins de temps à consacrer à cette passion même si je continuais à aller à quelques évènements et à commenter des parties le soir. Finalement, j’ai été embauché en tant que commercial pour une marque qui s’appelle Apple (rires). A ce moment-là, j’ai beaucoup travaillé et je n’avais plus du tout le temps de m’investir dans une structure ou quoique ce soit. Je jouais encore mais je n’avais pas vraiment le temps de faire plus.

Et puis y’a deux ans de ça, la beta d’Overwatch est sortie, j’ai pu y accéder et le jeu m’a énormément plu. J’ai eu la chance d’y rencontrer pas mal de gens et même d’en retrouver certains que je connaissais depuis très longtemps, avec qui je n’avais plus forcément de contact. De fil en aiguille, on a discuté et c’est là que j’ai rencontré Alphacast. Je ne streamais plus à l’époque mais comme j’étais un peu nostalgique je lui ai dit que j’avais été streamer par le passé. A ce moment-là, il a eu des droits d’accès à des compétitions. Du coup, j’ai commencé à commenter des parties avec lui sur sa chaine et là son network (ESL) m’a contacté en me proposant d’ouvrir une chaine, ce que j’ai fait. Je me suis pris au jeu et j’ai continué à commenter des compétitions, notamment l’Overwatch Cup 2016 où j’ai obtenu les droits de diffusion.

Starcraft II : jeu vidéo de stratégie en temps réel développé par Blizzard.
Beta : la version « beta » d’un jeu est une version non définitive du jeu qui permet aux joueurs de le tester. C’est un accès anticipé au jeu généralement adressé à des privilégiés. Cela permet notamment aux éditeurs d’avoir un retour sur le jeu avant qu’il sorte, de corriger des bugs etc.
Gamers Assembly : tournoi français qui rassemble plusieurs compétitions touchant aux activités vidéoludiques et à l’E-sport.
Dreamhack : la Dreamhack est un tournoi suédois qui rassemble plusieurs compétitions touchant aux activités vidéoludiques et à l’E-sport.
Overwatch : un FPS qui promeut le jeu en équipe. Développé et édité par Blizzard, il mobilise des millions de joueurs dont Ptiwiki et Alphacast.
Alphacast : streamer français, figure de proue de la communauté Overwatch en France. Il a notamment participé aux deux coupes du mondes d’Overwatch en 2016 et 2017, une fois en tant que joueur et l’autre en tant membre de comité.
ESL ou Electronic Sports League : il s’agit d’un network (réseau) qui rassemblent plusieurs acteurs (streamers, joueurs) autour de l’E-sport et du divertissement. Ptiwiki en fait partie.

Tu as quitté ton travail pour te lancer pleinement dans le cast et le stream, mais comment s’est passé la transition ? Passer d’un métier « traditionnel » en entreprise où tu te lèves tous les matins, où tu vois des gens, à un métier un peu isolé ou tu restes devant ton écran, cela n’a pas été dur pour toi ?

Oui et non car comme je vous l’ai dit j’étais commercial terrain pendant 5 ans, donc j’ai toujours eu cette notion de « je me lève à peu près quand je veux, j’ai pas d’horaires fixes, j’ai un bureau mais j’y suis quasiment pas ». Finalement, j’ai toujours travaillé un peu tout seul même si je devais rendre des comptes à mon directeur commercial. Et puis, de base, je suis quelqu’un d’assez casanier en dehors de mon travail donc la transition s’est faite en douceur.

Pour être honnête, j’étais dans une période de burnout, clairement j’en pouvais plus. Je travaillais en moyenne 40 à 50 heures par semaine, plus tous les streams que je faisais le soir… C’était assez compliqué pour moi. La réalité c’est que c’est LE grand patron de là où je bossais (il suivait un peu l’E-sport parce que je lui en avais parlé quelques fois) m’a dit « tu sais, si aujourd’hui je suis là où j’en suis c’est parce que j’ai décidé de me lancer. Ce qu’on fait c’est que tu quittes ton travail maintenant, et moi je te garde une place. Tu te donnes 24 mois et si dans 24 mois ça n’a pas marché tu pourras revenir ». Il a été assez compréhensif. Donc voilà ça s’est pas si mal passé pour moi. Alors, au début c’est vrai que t’es tout seul dans ton appartement, tu sors moins, c’est un peu bizarre. Mais bon concrètement cette pause m’a permis de respirer et de pas péter un câble. Après, il faut quand même adapter son mode de vie pour ne pas trop se déconnecter ou se désociabiliser.

E-sport : on parle d’E-sport pour évoquer un jeu vidéo sur lequel se crée de la compétition et une économie, à l’instar des disciplines sportives traditionnelles.

C’est quoi ta journée type en tant que streamer ?

Alors moi je suis un streamer de nocturne (donc principalement entre 23h et 5h). Après il faut savoir que quand un streamer coupe son live et dit « Bonne nuit je vais mais me coucher » il a encore des trucs à faire ! En stream tu passes 4 ou 5 heures à parler, à interagir avec ta communauté donc quand tu coupes ton live tu peux pas t’endormir direct c’est impossible. Il faut relâcher la pression. En gros j’essaye de pas me lever après 14h et de respecter un rythme de vie même si c’est pas toujours évident (rires). De 14h a 15h j’me prends un café, après je fais du sport. J’en fais 3 ou 4 fois par semaine, genre une demi-heure trois quarts d’heure. Pour mon image, physiquement c’est important vu que je bouge moins qu’avant. Après de 16h à 20h je check mes mails, Twitter, je parle à mon graphiste et je lui donne deux trois trucs à faire. Il m’arrive de faire quelques vidéos pour ma chaine Youtube également.


Que penses-tu des gens qui ont le cliché du streamer « c’est un métier facile, de toute façon n’importe qui peut le faire, on se lève à n’importe quelle heure, on a pas d’impératifs… » ?

Oui c’est un mythe. Il faut savoir qu’un streamer contrairement à un animateur télé par exemple (avec tout le respect que je leur dois), il doit tout gérer en même temps. Il ne fait pas qu’animer. Le streamer lui il doit gérer ses logiciels de streaming, tout ce qui est fond vert, montage, vidéo, graphismes. Il te faut des notions dans énormément de domaines, comment régler des lumières, des compresseurs, en tout cas si tu veux faire quelque chose de propre. Finalement il faut être assez complet. Ce savoir-faire je l’ai appris tout seul. Moi tous les streamers que je connais et qui marchent, c’est des bêtes, des gens qui comme moi sont tous insomniaques. Ils passent leur temps à regarder et à apprendre. Si t’es pas curieux que tu captes pas vite va falloir oublier parce que t’es obligé de tout apprendre de toi-même et très rapidement.


Tu streames beaucoup sur Overwatch, penses-tu que le choix du jeu est important pour construire une communauté ? On sait que certains streamers choisissent la facilité en streamant sur des jeux qui rapportent beaucoup de vues ?

C’est clair que ça joue. Si demain t’es fan de Zelda et tu te dis tiens je vais faire du Wind Waker, désolé mon gars mais c’est pas trop le moment. Après c’est une histoire de timing, y’a tellement de paramètres. C’est impossible de donner une formule pour réussir genre « il faut que je me lance la maintenant tel jour, sur tel jeu ». Moi je streame principalement du Overwatch, je fais aussi un peu de PUBG parce que j’aime le jeu, mais bon c’est pas trop ce qui intéresse ma communauté !

LIRE AUSSI : Dossier 002 – Le Vinyle

Par contre, j’ai un gros problème avec Fortnite. Les premiers FPS auquel j’ai joué en compétition c’était du Counter Strike, du Shootmania qui sont des FPS avec de très grosses skill cap, il faut avoir une très bonne visée. Fortnite t’as pas vraiment besoin de viser, c’est super accessible comme jeu. Après c’est pour ça que ça marche aussi bien, c’est gratuit et simple d’accès. Tiens prends l’exemple d’XSOO, moi je le connais depuis Shoutmania, on jouait ensemble. C’était un très bon joueur, il faisait partie des meilleurs joueurs français mais pas forcément des meilleurs joueurs européens. Sur Overwatch, pareil il était très bon mais il a jamais fait partie de grosses structures professionnelles. Alors que sur Fortnite où le niveau de jeu global est plus faible, c’est un monstre ! Du coup, aujourd’hui il est chez Millenium, un truc qu’il aurait jamais espéré de sa vie et franchement c’est top pour lui ! Ce que je veux dire par là c’est que quand tu vois tous les streamers connus qui jouent à Fortnite et qui arrivent à enchainer des Tops 1 alors que leur niveau de jeu est assez moyen, c’est quand même que le jeu est très casu quoi. Je les défie de faire la même chose sur Overwatch. Parce qu’au final sur Fortnite aujourd’hui y’a aucun MMR, c’est comme si tu me mettais sur Overwatch contre des mecs qui viennent de lancer le jeu (rires).

Wind Waker : un jeu Zelda sorti en 2002. C’est l’un des jeux les mieux notés de tous les temps. Il a été jugé par beaucoup comme une quasi oeuvre d’art. Durant un temps le jeu a été beaucoup streamé car il était une véritable référence mais cette mode est passée.
PUBG : un jeu récent et très populaire qui exploite le genre Battle Royale (cf. BR)
Fortnite : un jeu récent et très populaire qui exploite le genre Battle Royale (cf. BR)
FPS ou First Person shooter : jeu de tir à la première personne. (A la première personne veut dire que quand le joueur regarde l’écran il ne voit pas son personnage mais juste sa main avec l’arme dedans).
Counter Strike : célèbre jeu de tir à la première personne, un des premiers à avoir développer une scène E-sport.
Shootmania : jeu vidéo de tir à la première personne développée par Ubisoft.
Skill cap : qui requiert des abilités et des compétences particulières comme savoir viser, réfléchir stratégiquement. Un jeu difficile requiert beaucoup de « skill cap ».
XSO : joueur français professionnel sur Fortnite. Anciennement professionnel sur Counter Strike et Shootmania, il est un ami de Ptiwiki.
Millenium : structure française dédiée au sport électronique créée en 2009 et détenue par le groupe Webedia.
MMR ou Match Making rating : indice attribué automatiquement à un joueur lorsqu’il joue et qui définit son niveau. Par exemple sur Overwatch, lorsqu’on lance une partie, le jeu vous place avec des joueurs qui ont à peu près le même niveau que vous. Sur Fortnite ce système n’existe pas donc les joueurs avec un niveau élevé peuvent se retrouver dans la même partie que des joueurs débutants.


Fortnite, le nouveau Battle Royale à succès. Crédits photo : Windows Central

Que penses-tu de ceux qui voient un avenir E-sport à Fortnite ?

C’est la mode de vouloir voir un avenir E-sport à tous les jeux… Mais tous les jeux ne sont pas taillés pour ça. Pour moi Fortnite n’est pas taillé pour de l’E-sport sur l’aspect technique (Un jeu s’il veut prétendre à l’E-sport doit être irréprochable sur le plan technique, pas de bugs etc.). Mais voilà il sera E-sport parce que les gens veulent faire de l’E-sport dessus. Je sais pas ce qu’ont les gens à vouloir que tous les jeux soient E-sport. C’est une mode que je ne comprends pas. Overwatch lui a été pondu pour l’E-sport, Blizzard a développé le jeu autour de l’E-sport. Fortnite, lui, a été développé autour de l’argent et du divertissement. Ils ont surfé sur la mode du BR qui ramène des gens et de l’argent. A la base c’est comme ça que les jeux sont plutôt créés. Après du moment que les gens s’amusent dessus c’est l’essentiel.

BR ou Battle Royale : C’est un genre de jeu vidéo où les joueurs s’affrontent en mêlée générale (chacun pour soi) jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. On dit de celui qui a gagné la partie qu’il a « fait un top 1 ».


Est-ce que tu pourrais expliquer rapidement à un néophyte comment tu gagnes de l’argent en streamant ?

(Pour un streamer il y a 3 manières de gagner de l’argent : les abonnements des viewers, la publicité et les dons).

Déjà il faut être partenaire avec Twitch. Pour ça il faut un seuil de viewers ou d’abonnés. A partir de là ils acceptent le partenariat et tu signes un contrat avec clause de confidentialité. Dans ce contrat tu es rémunéré comme avec la télé (par la publicité). A chaque fois que quelqu’un lance une vidéo sur Twitch y’a une pub de 30 secondes en général. Mais ce qui me permet de gagner le plus d’argent ce n’est pas la publicité, ce sont les abonnements des viewers. Forcément c’est quelque chose qui revient tous les mois donc c’est là-dessus que tu peux le plus te projeter. C’est le revenu « safe » en quelque sorte. Ensuite il y les dons, mais ça c’est quelque chose d’assez fluctuant. Je connais aucun streamer qui te diras « ouais moi mon business plan c’est de vivre avec les dons ». Parce que bon, certains mois tu vas avoir 800 balls, mais d’autres 0. Ça, tu peux pas prévoir, alors que le revenu des abonnés tu le vois, tu sais qui va arrêter, qui va continuer. Faut voir ça exactement comme un abonnement Netflix ou Canal +. Pour un viewer c’est pareil, le mec estime qu’il va dépenser 5 euros parce que, tous les soirs, il regarde un streamer jouer à un jeu… Un peu comme une série quoi, donc il va payer un abonnement. C’est une manière de donner un coup de pouce au streamer et surtout qu’il n’arrête pas quoi. Nous aussi on a besoin de manger (rires).

Partenaire : Twitch propose un système de partenariat qui permet aux streamers de gagner de l’argent notamment grâce à la publicité. Pour cela il faut toutefois remplir certaines conditions (par exemple avoir streamer au moins 25 heures durant le mois, avoir une moyenne de 75 spectateurs au moins, etc.)


Pour revenir à Twitch, penses-tu que le modèle économique est profitable pour les streamers ?

Oui. Enfin oui et non. Ça dépend des contrats que tu as (pour les partenariats). Y’a des contrats ou Twitch se met bien et le streamer a pas grand-chose. Parce que Twitch prend une « com » sur les abonnements. En fait il y a deux contrats principaux : 50/50 et 70/30. Si t’es totalement indépendant, c’est proportionnel à ton nombre de viewers (donc si tu es un petit streamer, Twitch te prend 50%, en revanche si tu es un gros streamer, ils te prennent que 30). Si tu fais partie d’un network, c’est proportionnel à la taille de ton network (si ton network est gros et qu’il a un contrat global de 70/30, même si t’es un petit streamer tu seras quand même à 70/30). C’est donc avantageux d’être dans un network pour les petits streamers. Moi je travaille à mon compte mais je suis dans un network (ESL). Donc mon contrat est avantageux si tu vois ce que je veux dire. (Nous n’aurons pas plus de précisions car ces contrats sont confidentiels).

LIRE AUSSI : Dossier 00I – Electro et lieux insolites, immersion dans l’underground Vinyle


Question un peu plus personnelle, est-ce que tu arrives à vivre décemment de ta passion (par rapport à ton ancien boulot) ?

Clairement non, car j’avais un bon boulot ! Mais c’est un sacrifice que j’ai fait et au moins je suis libre. Je n’ai pas de regrets. Est-ce que vivre c’est avoir un gros chèque à la fin du mois ou faire un truc qui te plait ? Après il y a des gens qui font le choix de l’argent et je le comprends tout à fait. Sans rentrer dans les détails, si tu fais un cumul donations + Youtube + Twitch, j’arrive arrive à 800 euros par mois en moyenne. Là où je bossais je gagnais 3000 à 4000 euros par mois donc c’est clair que ça fait moins. Après je touche des allocations chômages, mais bien sûr elles sont réduites vu que je déclare ce que je gagne avec Twitch.


Comment te projettes-tu dans les prochains mois, dans les prochaines années ? On se doute que si tu peux tu continueras à streamer, mais si jamais ça ne prend pas ? Tu recommenceras à travailler ?

Non non, je vais finir sous un pont et on verra (rires). Plus sérieusement c’est une question que je me pose pas pour l’instant et que j’ai pas envie de me poser. Je me suis donné deux ans pour réussir et je streames à temps plein depuis septembre seulement. C’est super dur de savoir si tu vas réussir ou pas, t’as aucune échelle, aucun moyen de l’anticiper. Tu peux step up d’un coup ou ne jamais décoller. C’est ce qui ai arrivé à Alphacast par exemple, lui a complètement décollé en l’espace de 6 mois. Après il y a plein de mecs qui sont sur Twitch limite depuis sa création, qui font du contenu super qualitatif, et qui ont pas la reconnaissance qu’ils méritent. Toi et moi on sait même pas qu’ils existent. C’est comme sur Youtube, c’est assez aléatoire. Parfois c’est impossible de dire pourquoi telle ou telle personne a réussi ou pas. Faudrait faire des études de marchés pour voir tout ça…

Step up : Quand la carrière d’un streamer décolle.


Mais du coup ce monde du streaming et du jeu vidéo, c’est une sorte de bulle ? Le métier de streamer n’est pas vraiment reconnu de nos jours, si ?

Pas vraiment non. Déjà ils ont du mal avec Youtube, qui est quand même beaucoup plus gros en terme de bulle. Twitch c’est clair que c’est encore plus petit. Les gens quand tu leur expliques ton métier, ou que tu as des projets et que tu as besoin de fonds auprès des banque, c’est compliqué. Ou même pour le chômage avec pôle emploi par exemple. Quand t’es chômeur tu peux te dire « tiens je vais faire une formation dans l’audiovisuel ou bosser du montage » etc. Quand t’as un projet concret et que tu leur explique ils peuvent te donner une subvention de x euros pour le faire. Bah si tu leur dis que t’es streamer comme moi ils comprennent pas trop quoi. Ils m’ont dit « vous voulez qu’on vous laisse tranquille c’est ça ? » Bah non c’est pas ce que jdis (rires).


Aujourd’hui, tu as un statut d’autoentrepreneur, ce statut présente-t-il des lacunes selon toi ?

Oui car il n’est pas protecteur mais tant que tu dépasses pas les paliers c’est ok. Après pour certains métiers liés aux jeux vidéo le gouvernement est un peu à la ramasse ou en tout cas ça a pas l’air d’être leur priorité. Peut-être qu’ils n’ont pas compris qu’il y avait un avenir derrière tout ça et que le secteur grandissait. Même s’il faut reconnaître que notre secrétaire d’Etat lié au numérique est plutôt à la page, les choses avancent lentement. Après ça m’étonne pas. Perso j’ai bossé pour Apple en tant que commercial, il y a plein de gens qui n’ont même pas la notion de ce qu’est le wifi… Des grands patrons d’entreprise que j’ai pu croisé ou de grandes écoles. Quand tu leur dis qu’il faut qu’ils revoient leur système de wifi et qu’ils comprennent même pas ce que c’est… Alors va leur expliquer que streamer du jeu vidéo c’est un métier !


C’est le cas pour l’E-sport également qui n’est pas encore très reconnu en France ? Par rapport à des pays comme la Corée du Sud ou les Etats-Unis.

Après la Corée c’est en place depuis le début des années 90, les salles d’arcades tout ça. C’est un autre monde. On a 25 ans de retard à ce niveau-là. En France l’E-sport vient à peine d’arriver sur les chaines de Canal+… C’est dur de se projeter, c’est dur de te dire si je vais reprendre un travail mais ce qui est sûr c’est qu’avec les notions que j’ai, les diplômes, mon cv, les contacts que j’ai maintenant grâce au streaming, dans des studios de jeux vidéo etc. J’me dis que je postulerais probablement pour des networks ou des studios en tant que commercial, parce que j’affectionne aussi ce côté du métier.

Network : Entreprise travaillant conjointement avec les sites de diffusions (tels que Twitch ou Youtube) et les diffuseurs (streamers et vidéastes) en proposant des services ayant attrait à la monétisation, la promotion de contenu, la gestion de droits, l’aide au développement ou encore les relations avec les annonceurs.


L’Esport en Corée du sud. Crédits : Corevasion


Merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions Ptiwiki !

 

LIRE AUSSI : Dossier 00I – Electro et lieux insolites, immersion dans l’underground Vinyle

LIRE AUSSI : Dossier 002 – Le Vinyle

 

Camille Martin

 

Crédits photo de couverture : TechCrunch

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s