[ITW] Gaston Lagaffe souffle ses 60 bougies !

Gaston Lagaffe est l’invité d’honneur de la bibliothèque d’information (BPI) à Paris depuis le 7 décembre 2016. En partenariat avec Le Centre Pompidou, les éditions Dupuis et AudioSpot, l’exposition « Gaston, au-delà de Lagaffe » rend hommage à André Franquin, le père de ce personnage emblématique. Né le 28 décembre 1957, Gaston Lagaffe « le héros sans emploi » fête ses 60 ans. A cette occasion, Agora Disctrict a rencontré Emmanuèle Payen, commissaire de l’exposition.

Emmanuèle Payen, commissaire de l’exposition « Gaston, au-delà de Lagaffe » et chef du service du développement culturel et actualité à la Bibliothèque publique d’information nous dit tout sur ce personnage emblématique du 9ème art.

Gaston Lagaffe : la naissance d’un « héros sans emploi» :

Que nous ayons lu les BD ou non, Gaston Lagaffe est un personnage mythique de la BD Franco-Belge. Pourtant le connaissons-nous vraiment ? Maladroit, gaffeur et nonchalent, ce personnage né de la collaboration d’André Franquin et d’Yvan Delporte, va évoluer au fil du temps, jusqu’à s’engager et représenter la modernité de notre société. Pour la petite histoire, Franquin avait l’envie de créer « un héros qui n’est pas un héros » : un contraste évident des autres BD de l’époque où les personnages sont de véritables héros et représentent une fonction comme le cow-boy Lucky Luke de Morris. Cet « anti-héros » est directement inspiré d’un ami très maladroit d’Yvan Delporte, qui se nomme… Gaston bien évidemment ! Le 28 Février 1957, Gaston Lagaffe naît sous le crayon de Franquin et apparaît pour la première fois dans le journal de Spirou. C’est dans ce journal jeunesse qui existe depuis 1938, que Gaston arrive pour un travail de héros de bande dessinée. Ce statut de « héros sans emploi » détonne ! Son rôle ? Rythmer les pages du journal, apporter de la fantaisie et faire rire.
Chaque semaine, Franquin dessine une nouvelle aventure de son anti-héros préféré. Entre les années 50 et 60, le succès est au rendez-vous pour Gaston ! A tel point qu’il devient un héros de BD incontournable du 9ème art.

expo-gaston-affiche_gd

Gaston la voix de Franquin :

Moins d’un an après sa naissance, le 5 Décembre 1957, Gaston Lagaffe s’impose : Franquin commencera par un premier gag en deux strips. Très vite Gaston Lagaffe devient une série à part entière, et Franquin choisi de collaborer avec Jean de Mesmaeker un dessinateur de 22 ans, plus connu sous le nom de Jidéhem. En 1968, Gaston devient le chouchou. En effet, André Franquin abandonne ses deux premiers personnages Spirou & Fantasio pour se consacrer uniquement à Gaston. Dire que Gaston représente Franquin serait trop facile. Pourtant, Gaston devient la voix et l’exutoire de son dessinateur. En effet, il y a un lien fort entre les idées de Franquin et celles de Gaston. Par exemple, le dessinateur détestait les parcmètres qui commençaient à fleurir dans Paris, tout comme Gaston.
Au fil des années le héros sans emploi grandit et évolue. Des thématiques apparaissent au sein de la BD : pacifisme, l’apparition de l’écologie, la défense des animaux, les années beatnik, l’antimilitarisme, l’avènement de la publicité, les évolutions du monde du travail, « l’anti-flic ». C’est ainsi que Franquin s’est affirmé et engagé à travers son drôle de héros.

Une formidable mise en abîme :

Fiction et réalité se frottent dans l’univers de Gaston Lagaffe. L’unité de lieu et d’action se passent au bureau, c’est une mise en abîme de la rédaction du journal de Spirou. Le personnage de Spirou est d’ailleurs le rédacteur en chef de cette rédaction fictive au début de la série.
André Franquin s’amusait beaucoup et jouait de la mise en abîme entre l’univers de Gaston et la salle de rédaction du journal Spirou. Tout cela ajoutait une perspective à son travail. Par exemple Charles Dupuis le grand patron du journal Spirou, qui a réellement existé, est bien présent dans la BD, mais on ne le voit jamais, ou encore le personnage Monsieur de Mesmaeker l’homme d’affaire de la BD qui porte étrangement le même nom que le collaborateur de Franquin. C’est par l’intermédiaire de nombreux gags et péripéties qui viennent perturber le travail des dessinateurs, que l’histoire de cette BD a pu être dessinée, tout en partageant avec Gaston son regard sur l’époque qui l’entoure.

L’oeuvre de Franquin :

André Franquin est un dessinateur qui a le soucis du détail. Pour s’inspirer, il se documente beaucoup : avec le catalogue Manufrance, puis ses photos du mobilier urbain parisien. Son envie de réalisme et son sens du mouvement particulier, caractérise son oeuvre et le différencie des autres grands dessinateurs de BD comme Hergé qui a plutôt un trait lisible et droit. De Spirou & Fantasio, aux Idées Noires, en passant par les dessins du Trombone Illustré et du Marsupilami, une unité de travail s’est formée, ce qui constitue son oeuvre. Aujourd’hui André Fraquin s’illustre comme un des plus grands maîtres du 9ème art. A la fin de sa carrière, le père de Gaston s’engage et signe des pages pour de grandes institutions humanitaires comme: l’Unicef, Amnesty International ou encore, il soutient Pour un journal d’opinion de gauche Belge qui a subi un incendie. Pourtant il refusera ce côté militant en assurant « Sans être militant, pourquoi ne pas faire grincer un peu avec tout ça ? »

Cette exposition « Gaston, au-delà de Lagaffe » est un véritable succès. Depuis 12 semaines, 120 000 visiteurs sont déjà venu admirer l’oeuvre d’André Franquin. Pour ceux qui n’ont pas encore eu le temps de venir, l’exposition aura lieu jusqu’au 10 Avril 2017. «Venez, on y sourit beaucoup, on s’amuse et on redécouvre un personnage plein de poésie» nous a confié Emmanuèle Payen.

L’interview sonore :

Camille Guesdon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s