Football : les 5 joueurs qui ont fait 2017

2017 s’achève, et l’heure est au bilan pour les footballeurs professionnels. Si Ronaldo, Neymar ou Messi auront encore impressionné de part leurs capacités individuelles hors normes, d’autres, plus ou moins connus, ont également marqué l’année. Et pas toujours dans le bon sens.

La seule et unique fois où Patrice Evra a mis le pied cette saison… – Photo : youtube

1 – Sergi Roberto

Parisiens, à la lecture de ce nom, vos cauchemars du 8 mars 2017 ressurgissent. On joue la 95ème minute à Barcelone, lorsqu’à la réception d’un long ballon du futur ex-blaugrana (et néo-parisien) Neymar, Sergi Roberto (25 ans) vient mettre fin aux espoirs d’un titre européen du Paris Saint-Germain. Six buts à un. Le score est lourd, le scénario sans précédent, l’humiliation historique. En concédant trois buts en toute fin de match, les parisiens viennent de saborder un match aller réussi (4-0), et surtout de faire naitre la fameuse « remontada » chère aux supporters catalans. Ou aux marseillais, plutôt.

2 – Patrice Évra

Marseillais, à la lecture de ce nom, vos cauchemars du 2 novembre 2017 ressurgissent. Et du 10 septembre aussi. Ou encore du 26 février. De toute l’année, en somme. Finalisée l’hiver dernier, l’arrivée de l’international français Patrice Evra dans la cité phocéenne semblait d’abord enchanter les amoureux de l’Olympique de Marseille. Un palmarès long comme le bras, un latéral gauche connu et reconnu par beaucoup, et surtout l’occasion de ne plus jamais voir Henri Bedimo débouler dans son couloir.

Oui mais les mois passent et l’âge du Pat’ commence lentement mais surement par se faire ressentir. Des prestations de plus en plus insipides, des vidéos hebdomadaires souvent mal venues les lendemains de défaite, et ce dérapage de trop, à Guimaraes un soir d’Europa League. Bilan : une résiliation de contrat à l’amiable avec l’OM neuf mois après avoir débarqué dans le sud, et des milliers d’insultes sur Instagram. Pas de quoi échauder le natif de Dakar pour autant, puisqu’il continue à « Love this Game« .

3 – Benjamin Mendy (ou Mendé)

« Mendy, il sait qu’il deviendra un grand joueur« . Fin 2014, qui d’autre que Marcelo Bielsa pouvait prévoir un tel avenir à Benjamin Mendy ? Alors qu’il semblait perdu pour le football lorsque sortait son featuring avec le rappeur marseillais Jul, l’international français a vu sa carrière décollée après une saison exceptionnelle avec l’AS Monaco. Un coffre monstrueux, une qualité de centre difficilement égalée, courronés par un titre de champion de France avec une équipe qui marchait sur l’eau l’an passé.

Lors de la double confrontation face à Manchester City en Ligue des Champions, le joueur âgé de 23 ans tape dans l’oeil de Pep Guardiola, qui le fait traverser la Manche quatre mois plus tard. Bien que stoppé dans son élan par une grave blessure, Mendy a déjà conquis l’Angleterre, grâce à la proximité établie avec les supporters via les réseaux sociaux. Shark.

4- Alberto Brignoli

Son nom ne vous dit probablement rien du tout, mais Alberto Brignoli est un véritable héros. Il a permis à son club de Benevento de marquer son seul et unique point de la saison en championnat italien début décembre. Jusqu’à là, rien d’extraordinaire, certes. Mais Alberto Brignoli, 26 ans, occupe surtout le rôle de gardien du promu en Série A, et a inscrit le but de l’égalisation dans les dernières secondes de la rencontre face au Milan. Une tête plongeante incroyable, que lui envierait beaucoup d’attaquants, et qui fera rapidement le tour du monde. Bon, il a aussi encaissé 40 pions en dix-sept rencontres, et ça, c’est quand même moins glorieux.

5 – Emmanuel Bourgaud 

Emmanuel Bourgaud n’est pas gardien de but, lui. Mais dans le coeur des supporters amiénois, il restera à tout jamais celui. Celui qui, au terme d’un scénario de folie, a permis au club picard d’accéder pour la première fois de son histoire à la Ligue 1. A la retombée d’un ballon difficilement dégagée par la défense rémoise, le milieu de terrain de 30 ans délivrait tous les siens d’une puissante frappe du pied droit. Un grand moment de bonheur pour un joueur qui aura connu la troisième division avec Amiens, et qui lui permet aujourd’hui de grappiller un peu de temps de jeu cette saison à l’échelon supérieur.

 

Jérémie Richalet

Photo d’ouverture : FCBarcelone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s