Les dix voitures de l’année 2017

2018 est arrivée, et avec elle le temps des bilans. Outre la vague de SUV qui s’abat sur le marché automobile, les constructeurs continuent de vouloir vendre du rêve en proposant des voitures toujours plus puissantes. Retour sur les dix voitures qui auront marquées l’année 2017.

Le sud coréen Hyundai a surpris l’ensemble de la presse automobile en présentant sa I30N. ©Car magazine

2018 est arrivé à petits pas, avec son calendrier de sorties auto rempli à raz-le-bord. De grands noms vont être renouvelés pour le plus grand plaisir des consommateurs. Mais l’année 2017 n’a pas été un mauvais crue. Bien au contraire comme nous le prouve les dix voitures qui suivent :

1) L’ Alpine A110

La nouvelle Alpine ( à gauche) ne cache pas la filiation avec son ainé sorti en 1955 ( à droite). Mieux, elle en joue! ©Argus

On ne l’attendait plus ! Et pourtant Renault a fini par lever le voile , à Genève, sur la berlinette des temps modernes. Et comme son ancêtre, cette nouvelle A110 se focalise sur trois points cruciaux : la légèreté, l’agilité et le poids. Avec ses 1103 kilos sur la balance et ses 252ch, elle abat le 0 à 100 km/h en 4,5s. Un temps digne d’une Porsche. Encore essayée par les journalistes ici et la, l’Alpine impressionne. Si elle ne sortira que l’année prochaine, sa révélation au salon de Genève 2017 marque d’ores et déjà le retour de Renault dans le monde du coupé sportif.

2) La Volkswagen Polo 6

Pour cette sixième génération, Volkswagen n’a pris aucun risque stylistique pour sa petite fourmi. ©Caradisiac

La petite fourmi s’est renouvelée cette année, mettant à la retraite son ainé qui était resté neuf ans sur le marché. Une éternité. Face au retard pris par sa devancière, cette nouvelle polo arrive avec de vrais arguments pour reconquérir un marché ultra-compétitif, qui voit d’un mauvais oeil l’arrivée massive des SUV urbains. Au programme pour la citadine de Volkswagen, nouveau dessin extérieur et intérieur, nouvelles technologies embarquées – freinage d’urgence automatique, écran tactile 8″ etc … – et des options toujours plus nombreuses. Décidément, cette nouvelle Polo à tout d’une grande… au point de faire peur à sa plus grande rivale, la Volkswagen Golf.

3) La BMW M5

De la démesure et beaucoup, beaucoup de plaisir de conduite. Tels sont les ingrédients principaux lors de la conception de la M5 ©TopGear/BMW

La BMW série 5 manque de virilité et de chevaux pour vous ? Pas de panique. La nouvelle M5 devrait vous satisfaire. Pour la grande routière de la marque à l’hélice, la branche Motorsport a décidé de mettre les petits plats dans les grands. 600ch et 4 roues motrices sont au programme, pour chouchouter le conducteur et ses passagers. Son prix de plus de 120 000 € devrait ralentir certains acheteurs. Si c’est votre cas, il ne vous reste plus qu’a vous tourner vers la série 5 540i et ses 340ch, disponible en propulsion ou en 4 roues motrices.

4) Le Volvo XC60

Le roi des ventes de SUV premium en Europe évolue mais reste fidèle à ses origines suédoises. Comme ses concurrents, ses tarifs s’envolent! ©Caradisiac

Un nouveau XC60 ça se fête non ? Comme la polo un peu plus haut, l’ancien XC60 avait presqu’une décennie. Alors pour marquer le passage à une nouvelle génération, Volvo a choisi de mettre l’ensemble de son savoir faire dans son nouveau SUV. Plus grand – pour laisser un peu de place en dessous au nouveau XC40 – plus luxueux, plus puissant, le XC60 veut impressionner. Mais avec un prix d’appel de 47 200 €, il est devenu inaccessible pour la plupart des automobilistes. Reste alors sa longue liste d’équipements de sécurité et ses moteurs pour séduire une clientèle plus professionnelle.

5) le Dacia Duster

La marque roumaine pour sa deuxième génération de SUV familial préfère l’évolution à la révolution. ©Autoplus/Dacia

Dans une tout autre catégorie de SUV, le Dacia Duster refait son retour en force. Lui aussi cherche à monter en gamme, sans pour autant devenir hors de prix. Au programme, un dessin dans la continuité de son ainé et une amélioration des points faibles, notamment de l’insonorisation de l’habitacle et des nouvelles technologies comme le détecteur d’angle mort ou encore la caméra 360° façon drone. Le conducteur profite aussi de nouvelles améliorations avec une direction plus légère et plus informative. S’il n’est toujours pas un foudre de guerre, le conduire n’est plus un supplice.

6) la Hyundai I30N

Le détail qui tue sur cette Hyundai I30N : son troisième feu stop en forme de triangle qui suffit à lui seul, à exprimer la personnalité sulfureuse de la berline. ©car magazine

Après le sigle GTI et autre ST, voici une nouvelle nomenclature pour désigner un model sportif : le N. Et c’est Hyundai qui l’inaugure. Le N rend hommage à la ville de Namyang en Corée du Sud, lieu de développement de cette nouvelle petite bombe. Redoutable, la marque coréenne a pris le temps de peaufiner le chassis de sa I30N sur le circuit le plus technique du monde : Le Nürburgring en Allemagne. Et avec ses 275ch, la I30 N compte devenir incontournable sur le marché des berlines compactes sur-vitaminées.

7) Le Citroën C3 Aircross

Comme lors des essais en Corse, le C3 Aircross veut se faire une place sous soleil. ©Frandroid

Cocorico, le SUV urbain de l’année est Français. La marque aux chevrons, en ébullition depuis quelques mois, sort un nouveau modèle qui compte se faire une place au soleil : le C3 Aircross. Dans cette catégorie très disputée, Citroën met tous les atouts possibles de son coté : Un style tout en douceur, un confort exceptionnel sur la route et des moteurs essence 3 cylindres,  peu gourmands mais énergiques. Ses prix, raisonnables, ne manqueront pas d’aider ce nouveau SUV urbain, à faire son trou.

8) L’Audi A8

Comme beaucoup de ses adversaires, Audi a décidé de faire de son vaisseau amiral, sa vitrine technologique.©AutoPlus/Audi

Le vaisseau amiral de la marque premium allemande se renouvelle et adopte ce que le futur automobile semble vouloir être : autonome. Avec un niveau 3 d’autonomie, la limousine est capable de conduire toute seule dans les embouteillages, sans l’aide du conducteur. Elle gère l’accélérateur et le frein ainsi que la direction. Si pour l’instant, l’homme reste le seul maitre à bord, Audi nous fait une jolie démonstration technologique.  Les passagers arrière ne sont pas oubliés, bien au contraire. Siège massant avec assise réglable en profondeur et même possibilité de se faire masser les pieds en les posants sur le dos du siège passager avant, cette A8 ressemble plus à un  SPA qu’à une voiture.

9) La Porsche Panamera Sport Turismo

Bien que cela puisse paraitre surprenant, Porsche se décide enfin à commercialiser un break au sein de sa gamme. L’ensemble parait cohérent et bien plus en accord avec l’histoire de la marque que ses SUV.©Motor Trend Canada

Après les SUV, Porsche s’attaque à un nouveau marché: celui des breaks de chasse. Ce dernier arrive avec des atouts indéniables. Un ligne inimitable, un coffre de 520l, une cinquième place – qu’on réservera pour les moins de cinq ans et sur des très courts trajets – et des motorisations puissantes qui vont de 330 à 680 ch!  Essence, diesel et même hybride rechargeable, la Porsche Panama Sport Turismo vous laisse le choix de la motorisation pour vous faire le plus plaisir à son volant. Qui a dit que les breaks étaient morts face à la déferlante de véhicules surélevés?

10) L’Audi RS3 berline

Compacte (4m45), cette Audi RS3 passera dans les moindres recoins des villes. Le bruit de son moteur en revanche, fera tourner la tête de tous les passants. ©L’Argus

C’est probablement la dernière de son espèce. Doté d’un cinq cylindres comme on en fait plus, la RS3 berline est l’ennemie de l’écologie. Avec ses consommations oscillant entre 8 et 10L/100km selon votre conduite, cette sportive de 400ch ne vous veut que du bien. Dommage pour la planète. Moins joueuse qu’une BMW M2, elle reste fidèle à l’efficacité légendaire d’Audi. Un peu trop même. Pour posséder la bête, il faudra débourser au minimum 63 600€.  Mais la longue liste d’option aura raison de vous et fera augmenter de manière exponentielle le prix de la dernière représentante du cinq cylindres sur le marché français.

Yanis Darras

Photo à la Une: L’Alpine A110 passant le controle de qualité à Dieppe (76) sur sa chaine de production. ©l’Argus

 

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Bonsoir
    Merci pour l’article
    Pour la Dacia duster oui c’est vrai il un changement entre les deux dernier version, concernant le tableau de bord et les feu-rouge, et le prix d’achat aussi :-).
    Merci encore

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s