Qui est Jessica Bennett, la nouvelle rédactrice choc du New York Times ?

Jessica Bennett, auteure du Fight club féministe, est depuis quelques mois rédactrice au New York Times. Elle apporte son nouveau regard féministe au célèbre journal, ce qui promet bien de changements à l’avenir.

© Matthew Eisman / Getty

La plume féministe de Jessica Bennett s’impose désormais sur les lignes du New York Times. Depuis fin octobre, les lecteurs ont vu émerger la « gender editor » du quotidien américain. Cette journaliste de 35 ans y couvre « les questions qui concernent les femmes et le féminisme, mais aussi la politique, le sport, le business, la science, la parentalité et la santé, le tout à travers le prisme du genre » comme elle l’explique à Grazia.  Une nouvelle ère pour le célèbre journal dans lequel Jessica Bennett analyse l’actualité d’un nouveau regard féminin et féministe.

Cependant, la journaliste n’est pas nouvelle arrivante sur la scène féministe. En mars 2017, la jeune femme a publié son propre guide pratique « Le fight club féministe » dans le but d’améliorer la vie des femmes. A mi-chemin entre le manifeste féministe et le manuel, ce livre drôle les aide en premier lieu à lutter contre le sexisme en entreprise. Jessica Bennett explique à CheekMagazine :  « J’avais deux objectifs en écrivant ce livre : exposer les immenses changements structuraux et politiques -qui sont toujours nécessaires dans les lieux de travail-, mais également offrir aux femmes et aux hommes des astuces simples, faciles à suivre et efficaces pour combattre les comportements sexistes. »

Une femme influente

Ce poste d’exception, elle ne le doit à personne d’autre qu’elle : « J’ai commencé ma carrière à Newsweek. Quand j’ai appris que mes collègues masculins avec le même titre que moi gagnaient des milliers de dollars en plus, j’en ai parlé avec d’autres jeunes femmes du magazine, et nous avons découvert que dans les années 70, les femmes de Newsweek avaient poursuivi leur patron pour discrimination sexiste. C’était le premier procès du genre ». C’est ainsi que la question du genre devient une préoccupation majeure dans son métier. Jessica Bennett travaille pour le Times Magazine, Vogue, Cosmopolitan ou encore le Washington Post. Elle promeut ensuite la cause féministe en contribuant à l’organisation de Sheryl Sandberg, puis devient rédactrice au New York Times. A l’époque, la journaliste voulait déjà créer le fameux poste de « gender editor ». Mais comme elle le déclare, « c’était il y a trois ans, et ce n’était pas encore le moment ».

Jessica Bennett est une femme de caractère qui porte beaucoup d’influence au sein du quotidien américain qui a notamment révélé l’affaire Weinstein en octobre dernier, quelques mois après l’élection de Donald Trump. La journaliste écrit des articles qui interroge ce séisme sociétal et fait participer les lectrices qui sont de plus en plus nombreuses à réagir. Elle confie à Grazia : « Depuis le lancement de la newsletter #MeToo Moment, fin novembre, nous avons reçu des milliers d’e-mails… » Une chose est sûre : Jessica Bennett est bien déterminée à faire bouger les choses.

Clémence Renard

Crédit : © SHARON ATTIA

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s