[Reportage] A 4h30, en route pour la demande d’asile

Les démarches administratives pour obtenir le statut de réfugié politique en France sont loin d’être aisées. 1330 demandeurs par an sont accueillis sur notre territoire et parmi eux le nombre de SDF a augmenté de 50 %.

Ils sont là depuis 5h du matin pour avoir une chance de se placer au tout début de la file d’attente, mais la plateforme d’accueil pour les demandeurs d’asile de Créteil n’ouvre ses portes qu’à 9h. Le nombre de personnes accueillies chaque jour est limité d’où l’impérative nécessité d’arriver le plus tôt possible…

Parmi ces réfugiés: des Syriens, des Chinois, des Burundais, des hommes, des femmes et des enfants attendent leur laisser-passer pour le territoire français. Les démarches peuvent prendre une année voire plus. Certains ont des dossiers plus pertinents que d’autres. La plupart ont un problème de communication: ils ne parlent ni français ni anglais, et sont obligés d’être accompagné d’un interprète. Il est rare d’obtenir un rendez-vous à la préfecture dès la première fois. Diallo, un des réfugiés interrogé sur place, affirme avoir attendu un mois et demi pour obtenir une date. « Chaque matin je devais venir ici dans le froid » a-t-il ajouté.

réfugiés à la plateforme d'acueil pour demandeur d'asile
Réfugiés à la plateforme d’accueil pour demandeur d’asile . Credit photo: Steve Muco

La plateforme d’accueil pour les demandeurs d’asile fixe un rendez-vous avec la préfecture dans un délai de 1mois et démi. Une fois là, le ou la réfugié(e) explique son histoire avec des preuves à l’appui. La préfecture à son tour prépare un dossier pour l’envoyer à l’Office français de protection des réfugiés et apatride. L’OFPRA examinera ce dossier pendant au moins six mois pour prendre une décision finale. Pendant tout ce temps la personne en question pourra bénéficier d’une aide de l’état, entre autre une carte Navigo à 17 euros et la carte d’assurance maladie. Parfois la réponse est négative et la vie de certains demandeurs se complique encore plus.

Les demandeurs d'asiles à la queue credit photo steve muco
Les demandeurs d’asiles à la queue. Crédit photo : Steve Muco

La plupart des demandeurs d’asile viennent des pays en guerre comme la Syrie, Irak, Burundi etc. Les autres fuient leur pays à cause de la pauvreté, la discrimination, notamment les violences faites aux femmes dans certains pays d’Afrique.

Muco Steve.

Credit Photo image à la une: Steve MUCO

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s