Pourquoi Djamel, 60 ans, regrette Ben Ali

La révolution de Jasmin a permis une transition démocratique, mais la situation économique de la Tunisie n’a cessé de se dégrader. La jeunesse s’est mobilisée virtuellement en lançant un hashtag #fechnestannew ( Qu’est-ce que nous attendons ?).  Djamel, 60 ans, épicier dans le 15 ème arrondissement de Paris, nous explique ce qu’il pense de la situation…