Un an après, la piétonnisation des berges de Seine plébiscitée

Les débats restent nombreux autour de la fermeture des voies sur berges, à la circulation. Si la mesure ne satisfait toujours pas les automobilistes, ni le tribunal administratif, plus d’un Parisien sur deux est aujourd’hui favorable à cette piétonnisation qui n’a pas fini d’être au coeur de nombreuses discutions. Enquête.

Le succès est au rendez-vous pour les berges de Seine. Nombreux sont les parisiens à avoir repris cet espace encore réservé aux véhicules il y a quelques mois. ©AutoPlus

En cette fin de mois de mars 2018, alors que la pluie laisse place aux derniers rayons du soleil, nombreux sont les Parisiens et Parisiennes à profiter des berges de Seine. Coureurs, promeneurs ou cyclistes, tous les prétextes sont bons pour parcourir cette bande d’asphalte de 3,3 kilomètres de long, rendue il y’a un an aux piétons et autres moyens de transports doux.

Pourtant, il y a quelques jours, l’arrêté de piétonnisation des berges de Seine a été remis en cause par le tribunal  administratif de Paris. Jugé non conforme par ce dernier, l’arrêté a été annulé. Un premier recul pour la mairie de Paris qui n’a pas dit son dernier mot. La sanction à peine prononcée, un nouvel arrêté de piétonisation apparaissait.

Malgré ce rebondissement, 55% des Parisiens restent favorables à la piétonnisation des voies sur berges. Alors, en ce mois de mars, ils étaient nombreux à réagir, avec plus ou moins de compréhension. C’est le cas de Bernard, 65 ans. Pour ce retraité adepte de randonnées, aux cheveux grisonnants et à la démarche coulée, les berges de Seine sont aujourd’hui, un lieu de calme et de bonheur :

« Je viens souvent ici pour faire mes balades. L’air y est beaucoup plus respirable que sur les quais hauts. Il suffit de faire 20 minutes de marche à coté de la circulation pour voir la différence entre les quais hauts et les quais bas. »

Un havre de paix en plein Paris

Mais face aux problèmes de pollution qui se sont accentués ces derniers mois dans la capitale, le sexagénaire propose une vision moins dure que celle d’Anne Hidalgo:

« On pourrait laisser les berges à certaines heures de la journée à la circulation. Aujourd’hui, nous sommes encore avec des voitures thermiques. Si l’initiative est bonne, il ne faut pas se voiler la face. Les voitures et la pollution ne disparaitront pas en claquant des doigts sur les quais hauts. »

C’est justement ce que propose Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France. Face à la rapidité de la mise en place de cette piétonnisation, elle propose de ré-ouvrir les voies sur berges à la circulation, sur une seule voie. Si la vitesse n’a pas été encore décidée – 30 ou 50 km/h – la piétonnisation s’y fera beaucoup plus progressivement avec une fermeture totale en 2021.

Une hérésie pour beaucoup d’habitués des lieux comme Nathalie, 41 ans, qui profite de la moindre excuse pour marcher à coté de la Seine. Pour cette petite femme brune, au cheveux mi-long, hors de question de ré-ouvrir les berges aux véhicules motorisés:

« C’est un havre de paix. A Paris, on souffre tous plus ou moins de piétiner sans arrêt. Les trottoirs ne sont pas souvent assez larges. Ici, vous avez tout l’espace qu’il vous faut. Et aucun bruit de scooter ne viendra vous déranger. C’est un vrai plaisir de pouvoir s’éloigner un peu du bruit de la ville et de pouvoir se dégourdir les jambes, alors que vous êtes au centre de Paris. »

Alors que le soleil s’éteint petit à petit derrière la tour Eiffel, visible depuis les quais, les piétons et cyclistes continuent de profiter de ce lieu, qui autrefois accueillait des milliers de véhicules par jour et qui aujourd’hui, est devenu un espace reposant et accueillant.

Yanis Darras

Crédit photo d’ouverture : ©LeParisien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s