Les moments forts de la carrière de Lebron James et Kevin Durant

Lebron James et Kevin Durant figurent parmi les meilleurs joueurs de la NBA. L’ailier des Cleveland Cavaliers et celui des Warriors de Golden State ont connu chacun une carrière riche, aux multiples facettes. Voici un résumé de la vie et des événements marquants de la carrière de ces deux superstars.

Lebron James et Kevin Durant qui remportent le All Star Game dans le money time/ crédit photo: the source

Lebron James s’est engagé dans le basket très jeune après avoir arrêté le collège. Après de très bons débuts dans son école de basket (The summit Lake Community Center), il est drafté par la franchise NBA de sa ville d’Ohio les Cleveland Cavaliers. Lebron Raymond James est né le 30 décembre 1984 à Akron dans l’Ohio. Né dans les bras de sa mère Gloria Marie James que son père a abandonner, Lebron James devient très vite l’un des meilleurs joueurs que la NBA n’est jamais connu. En juillet 2010, les Cavaliers acceptent le deal avec les Miami Heat de « trader » Lebron. Moment très important pour le joueurs qui doit abandonner l’équipe de sa ville natale. Les supporteurs et tout l’Ohio avaient donc brûler ses maillots, le qualifiant même de traître. James sera au service de Dwayne Wade et Chris Bosh avec lesquels il va devenir deux fois champion NBA en 2012 et 2013.

Déjà 4 fois MVP (Most Valuable Player), en 2014 il fait une très grande annonce qui sera le tournant de sa carrière ainsi que celle de sa ville natale.« I’m comming home » (je rentre à la maison). Il prend la décision de revenir à Cleveland avec une très grande ambition pour une équipe qui n’a jamais gagné de titre depuis sa création en 1970. Voici une partie de la lettre qu’à écrit le joueur publiée par Sports illustrated :

“Je ne promets pas un titre”, écrit-il. “Je sais à quel point c’est difficile à obtenir. Nous ne sommes pas prêts, c’est évident. Bien sûr, je veux gagner dès l’an prochain mais je suis réaliste. Je sais que ça va être un long processus, bien plus long qu’en 2010. Ma patience sera testée, je le sais. Je retrouve une jeune équipe et un nouveau coach. Je serai l’ancien. Mais je suis excité à l’idée de former un nouveau groupe et de l’aider à aller où il ne pensait pas pouvoir aller”.

“La lettre de Dan Gilbert, les huées des fans de Cleveland, les maillots brûlés… Voir tout ça a été dur pour ma femme et ma mère. Mes sentiments étaient partagés. C’était facile de dire que je ne voulais plus avoir affaire à ces gens-là. Mais il faut se mettre à leur place. Et si j’étais un petit garçon qui admirait un athlète, que cet athlète lui donnait envie de réussir, mais qu’il partait ? Comment aurais-je réagi ? J’ai rencontré Dan, je lui ai parlé les yeux dans les yeux, d’homme à homme. Nous en avons discuté. Tout le monde fait des erreurs. J’en ai fait aussi”.

Tels sont les propos de Lebron James qui veut apporter quelque chose pour Cleveland. Aux « NBA Finals » en 2016, grâce à Lebron James, Kyrie Irving et les autres Cavaliers, l’équipe remporte dans la douleur le tout premier titre à la franchise face aux Warriors de Golden State. En plus de cela, Cleveland devient la seule équipe de toute l’histoire de la NBA à réussir à gagner le championnat après être battus trois matchs de suite contre juste une victoire. Ils sont parvenus à renverser la tendance pour gagner la finale en s’emparant des trois derniers matchs. Lebron James fini MVP de cette finale, et devient l’idole de tout l’Ohio.

Kevin Durant tout comme Lebron James, a commencé très jeune sa carrière. Du collège au « C pleasant activity center » ou il se lance dans le basket, il avait toujours figurer parmi les meilleurs joueurs de sa promotion. Kevin Wayne Durant est né le 29 septembre 1988 à Suitland dans le Maryland. Fils de Wayne et Wanda Bratt,  Durant  va connaitre son premier draft par les Seattle SuperSonics en 2007. Très vite les Thunder d’Oklahoma City vont le récupérer en 2008, là où il développer son jeu au service de Russell Westbrook.  En 2012 il perd les « NBA Finals » face aux Heats de Miami. Kevin Durant sera plusieurs fois sélectionner à participer aux championnats internationaux de basket.

En 2016 il fait à son tour une grande annonce pour la suite de sa carrière. Il accepte le contrat des Warriors de Golden State, lui qui a été MVP en 2012 et 2014. Décision qui laissent des supporteurs du Thunder dans l’amertume. Voici l’un des mots du joueurs posté par le « The Player Tribune » à propos de son départ:

« But I am also at a point in my life where it is of equal importance to find an opportunity that encourages my evolution as a man: moving out of my comfort zone to a new city and community which offers the greatest potential for my contribution and personal growth. »

Traduction: « Mais je suis aussi a un moment de ma vie où il est d’égale importance de trouver une opportunité qui va encourager mon évolution comme un homme; Quitter ma zone de confort pour une nouvelle ville et communauté avec une offre importante qui va contribuer à ma grandeur » .

Il rejoint donc apporter son aide à des Warriors qui venaient juste de perdre les « NBA Finals ». Pour une troisième finale de suite avec les Cleveland Cavaliers en 2017, les Warriors arrachent le titre grâce à un Kevin Durant en feu qui termine à nouveau MVP.

« I’m more than an athlete » (« Je suis plus qu’un athlète »)

Dans une conversation en « Uber X » organisée par Cari Champion, la journaliste a interviewé les deux stars Lebron James et Kevin Durant sur leurs vies, leurs carrières, et sur des questions d’ordres politique notamment visant le président Donald Trump.

Concernant la question sur le président américain, les deux joueurs se sont montrés clairement contre sa pensée et sa manière de présider. Voici leurs propos rapportés par « Le Monde« :

Pour Lebron:

« Le climat est extrêmement tendu. Le numéro un des États-Unis est quelqu’un qui ne comprend pas les gens, et qui s’en bat les couilles. Quand j’étais petit, il y avait trois emplois dans lesquels on cherchait l’inspiration. Il y avait le président des États-Unis, le meilleur athlète, et le plus grand musicien du moment. On ne pensait pas toujours la même chose qu’eux, mais on pouvait y trouver une source d’inspiration. […]

Je ne ressens pas ça aujourd’hui avec le président des États-Unis. Si l’on ne peut pas changer ce qui sort de sa bouche, on peut continuer à alerter les gens qui nous regardent, qui nous écoutent, et leur dire que ce n’est pas le bon chemin à suivre. Ce n’est pas une surprise quand il dit quelque chose. C’est ridicule, et effrayant. »

Pour Durant:

« Tout tourne autour du leadership, et j’ai appris ça avec le basket. Il faut donner aux gens les moyens de faire quelque chose, les encourager, c’est ce qui fait une bonne équipe. Et j’ai le sentiment que notre pays n’est pas dirigé par un bon entraîneur. »

Des paroles qui n’ont pas du tout plu à la journaliste et présentatrice de la chaîne Fox News Laura Ingraham. A noté que la femme 54 ans, pro Trump, aurait pu être récemment porte-parole de la maison blanche. Elle remet alors les deux joueurs à leur place lors de son émission télévisée. Voici sa réponse rapportée par « Le Monde« :

« Est-ce qu’ils sont obligés de tchatcher comme ça ? Malheureusement, de nombreux enfants, et quelques adultes, prennent ces commentaires idiots au sérieux. C’est toujours une mauvaise idée de demander un conseil politique à quelqu’un payé 100 millions de dollars pour faire rebondir une balle. Oh, et LeBron et Kevin : vous êtes de bons joueurs, mais personne n’a voté pour vous, tandis que des millions de personnes ont voté pour que Trump soit leur entraîneur. Donc gardez votre avis politique pour vous-même et comme quelqu’un l’a déjà dit (Ingraham, en 2003, en l’occurrence), fermez-la et dribblez. »

« We will not shut up and dribble » (« On ne va pas la fermer et dribbler »)

Lebron James et Kevin Durant ne se sont pas faits intimider à une seule seconde  par la journaliste de Fox News. Tout les deux on poster sur leurs comptes Instagram « I’m more than an athlete », (« je suis plus qu’un athlète ») pour lui répondre. Certains médias affirment même que Laura Ingraham est allée jusqu’à chercher à inviter Lebron James à son plateau, mais c’était sans réponse du côté de l’ailier des Cavaliers. Il a eu par après l’occasion de s’exprimer après le NBA All Star Game à ce sujet. Voici ses propos au micro à nouveau rapportées par « Le Monde« :

« Je suis trop important pour trop de monde. Je suis trop important pour la société, je suis trop important pour les enfants, et pour certains qui ont le sentiment qu’ils ne pourront pas s’en sortir, et ils ont besoin de quelqu’un pour leur montrer le chemin pour s’en sortir. »

 

Lebron James fait savoir alors à Laura Ingraham, qu’ils vont définitivement pas la fermer et dribbler. Il reste maintenant à savoir ce qui se passera encore. Kevin Durant et Lebron James restent pour le moment concentrer sur leur saison.

Badamassi Gbaguidi 

 

Crédit de la photo à la une: SLAM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s