L’équipe nationale algérienne toujours en chantier

Absente pour le Mondial 2018, l’Algérie affrontera  la Tanzanie le 22 mars au stade du 5 juillet d’Alger. Les hommes de Rabah Madjer rencontreront ensuite l’Iran, futur adversaire du Maroc au Mondial, le 27 mars à Graz en Autriche. En vue de ces deux rencontres, les Fennecs effectueront un stage du 19 au 27 mars.

Au Brésil, les Algériens sont passés près d’un exploit face aux Allemands. Crédit photo: Fabrizio Bensch 

L’entraîneur de l’équipe d’Algérie, Rabah Madjer prépare la liste des joueurs pour le prochain regroupement qui aura lieu du 19 au 27 mars prochain au centre technique de Sidi Moussa (Algérie). Sofiane Feghouli ainsi que Rais Mbolhi seront de nouveau absents selon le quotidien sportif algérien Le Buteur. Les deux anciens capitaines n’ont pas été convoqués malgré leur très bonne forme. Ils demeurent éloignés des calculs du sélectionner national qui a expliqué cette mise à l’écart pour des raisons sportives. La liste complète des joueurs qui affronteront la Tanzanie et l’Iran ce mois de mars  sera révélée en fin de semaine.

Le football et sa grande place dans le coeur des Algériens

Pendant dix ans ( 1990-2000) lors de la décennie noire le football a freiné en Algérie. Mais ces dernières années, l’espoir renaît, l’Algérie s’est qualifiée à la coupe du monde 2010 et en 2014 elle s’est même qualifiée pour les huitièmes de finale. Le football est l’un des motifs de fierté au niveau international pour le peuple algérien, c’est un instrument qui rassemble une société, il fait oublier la situation politique et économique délicate du pays.

Aujourd’hui, quatre mois après son arrivée, Rabah Madjer se dit satisfait des performances du groupe mais le peuple algérien a perdu espoir. L’équipe nationale est devenue un sujet délicat en Algérie car le football occupe une si grande place dans le cœur des Algériens. L’histoire de l’Algérie peut même se lire  à travers le football qui est plus qu’un sport. Une passion qui se transmet de génération en génération, tous les Algériens  connaissent  le score (2-1) du match d’Algérie face à l’Allemagne en 1982, même les plus jeunes.

« Quand on était jeunes, on nous parlait de notre victoire contre l’Allemagne, C’était en plus vingt ans après l’indépendance, ça voulait dire beaucoup ». Madjid Bougherra, l’ancien défenseur des Fennecs.

Les Verts ont perdu trois places en février par rapport au classement FIFA du mois de janvier. Du coté africain, ils occupent toujours le 10e rang, alors que leurs adversaires, la Tanzanie et l’Iran occupent la 146e et la 31e place.
Le chemin est encore très long pour  l’équipe nationale algérienne qui en reconstruction avec une défense faible, un milieu qui ne pèse plus rien et une attaque stérile. Un énorme chantier qui demande du travail à Rabah Madjer et son staf technique.

 

Naziha Bensekhri

 

Crédit Photo de couverture: Lotfi Bouzidi 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s