Renaud s’échoue en maison de repos

Renaud se trouve actuellement en maison de repos dans la région parisienne. Son frère David évoque « la fatigue intense » accumulée par le chanteur de 65 ans, qui « a besoin de se réparer ».

Renaud aux Francofolies de La Rochelle le 16 juillet. europe1©

Rattrapé par son problème d’addiction à l’alcool, le chanteur Renaud est au vert depuis quelques jours dans une maison de repos près de Paris. Son frère, David, a publié ce matin sur la page Facebook « Renaud Séchan le Phénix » un message en forme de démenti concernant des rumeurs d’hospitalisation.

« Je veux démentir cette rumeur infâme sur sa mort. Renaud est en maison de repos en région parisienne. Il y est depuis 4 ou 5 jours et pour une dizaine de jours. Il va bien mais apprend à se passer de ce breuvage assassin qu’est la bière. Il n’y a rien d’inquiétant. »

L’entourage du chanteur évoquait simplement l’état de fatigue avancé de ce dernier ces derniers temps et la fin de sa tournée qui aurait plongé l’artiste dans une profonde déprime. Selon Le ParisienRenaud aurait traversé une période difficile avant les fêtes, loin du public et de son équipe qui l’ont porté et soutenu sur plus de 120 dates.

« Toujours vivant, rassurez-vous »

« L’admission de Renaud dans un établissement de soin est le fruit de sa propre volonté », confient les proches du chanteur, qui précisent qu’une batterie d’analyse devrait être effectuée par précaution.

Place de la République à Paris, Renaud était venu s’émouvoir de l’attentat survenu au Bataclan. nonstopzapping©

Le retour médiatique de Renaud lors des attentats de Paris en novembre 2015 avait jeté la lumière sur un homme fragilisé par les soucis de santé mais déterminé à chanter à nouveau. Le Phénix Tour de 2016 a été pour lui l’occasion de célébrer sa santé retrouvée après de longs déboires avec l’alcool. Dans les pages de Paris Match il s’était confié sur cette longue traversée du désert :

« J’étais trop imbibé, j’étais devenu autiste (…) J’ai écrit tout le disque en un mois. Quand je suis arrivé en studio à Bruxelles, j’étais dans un état pitoyable, incapable de chanter. »

« Depuis un an et demi, je ne bois plus que de l’eau. Enfin presque. Les médecins m’ont dit : ‘Au bout de six mois sans une goutte d’alcool, vous aurez le droit à une bière ou deux par semaine. En revanche, je ne toucherai plus jamais au Ricard, c’est un poison. »

L’interprète de Mistral Gagnant prend alors la décision d’être pris en charge dans une clinique spécialisée. Une volonté pour l’artiste de changer qu’il estime devoir à ses enfants et une revanche à prendre sur ceux qui n’ont jamais cru à son retour au micro.

 

Alexandre Chabaux

 

Crédit photo de couverture : RTL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s