Spiritland : le paradis des audiophiles se trouve à Londres

Tout part d’un constat. Les habitudes modernes veulent que l’on « écoute de la musique à partir de fichiers de piètre qualité sur des enceintes de la taille d’un bonbon ». Paul Noble, à l’origine de ce projet, décide de prendre le contre-pied en créant un bar audiophile à Londres.

Système son de Spiritland

Une inspiration japonaise

Son inspiration vient des bars japonais où se mêlent spiritueux et soundsystem de qualité. À Tokyo, une loi de 1948 interdisait jusqu’en 2015 de danser après minuit pour faire face à la prostitution galopante et à l’insécurité. Les Tokyoïtes se sont adaptés à la loi et au manque d’espace urbain en créant non pas des clubs qui étaient susceptibles d’être démantelés par la police mais des bars « audiophiles ». Ils ne disposent parfois même pas de piste de danse. Ce sont des lieux où l’on vient pour écouter, discuter et partager un verre, dans une ambiance intimiste. Les enceintes sont souvent fabriquées maison, munies d’amplificateurs de très bonne qualité afin d’atteindre le son « ultime », chaleureux, où chaque détail est audible.

Japan import

C’est justement ce concept que Paul Noble a décidé de reprendre à Londres. Le choix du lieu a été comme une évidence. Le quartier de King’s Cross était mal famé et délabré, mais c’était aussi un haut lieu de la vie nocturne londonienne. Aujourd’hui, la mairie a redynamisé le quartier et la gentrification a fait son oeuvre, Google y a même installé des locaux. Son objectif, créer un lieu pour les amateurs de musique en tout genre, où se mélangent le jazz, le flamenco, le dub, le new age, mais aussi le rock, le psyché en tout harmonie. Et comme au Japon, il n’y a pas de piste de danse, uniquement des grands canapés et des fauteils où déguster des cafés, thés et spiritueux de première qualité.

Bozak AR-6 mixer

Gearporn

Le pièce maitresse est évidemment son « système son », pièce unique, créé par Living Voice, une manufacture à Long Eaton dans le Nottinghamshire. Le DJ booth est volontairement excentré et ne se trouve absolument pas en lumière. Le mixer est un Bozak AR-6 modifié, un « rotary mixer » assemblé à la main, une véritable pièce d’orfèvrerie. Du côté de l’amplification, on retrouve un ampli à lampes spécialement conçu pour les enceintes. Tout ici est fait pour que l’amateur se sente chez lui. Les murs sont recouverts de vinyles, les matériaux utilisés sont chaleureux, le bois et les moquettes sont omniprésentes. Spiritland propose aussi une boutique, allant de casques audio aux accessoires en passant par des hardwares immaculés.

Spiritland London

Si vous êtes amateur de musique ou simple curieux, ou encore dans l’impossibilité d’aller en pèlerinage à Tokyo, n’hésitez pas à franchir le pas de porte et tenter cette expérience auditive et sensorielle de Spiritland, ne serait-ce que pour consommer un simple arabica.

Spiritland,9 – 10 Stable St, Kings Cross, London N1C 4AB, UK

On vous laisse découvrir en images l’intérieur présenté par le maître de maison, Paul Noble, tourné par The Vinyl Factory.

 

 

Pierre Jarnoux

Crédit photo à la Une : Spiritland

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s