Alisson Egnichie : « J’ai revisité le denim afin de dénoncer quelque chose »

Alisson Egnichie s’est imposée comme la grande élue 2017 de l’une des meilleures écoles de mode de Paris, Mod’Art International. Elle s’est vue remettre le Premier Prix lors du défilé de fin d’année pour sa collection « AuthentiC ». Grâce à sa technique écolo, ses créations volumineuses et sculpturales redonnent vie au denim. AgoraDistrict l’a rencontrée.

Défilé Mod’Art International 2017. Crédit : Mod’Art international

Quel est le parcours qui vous a amené jusqu’à Mod’Art International ?

Depuis que je suis petite, je dessine beaucoup, mais j’ai commencé à m’intéresser au modélisme quelques années plus tard. J’allais voir des expositions, des musées. Je baigne dans ce milieu depuis toujours. Mon parcours a commencé assez tôt, à partir du lycée. J’ai fait un bac STI en arts appliqués pendant trois ans. J’ai trouvé cela très intéressant parce qu’on étudiait des champs très larges tout en restant dans le milieu artistique comme le design de produit, l’espace, la mode… J’ai toujours voulu travailler dans la mode mais j’essaie de toucher des domaines divers pour rendre mon métier plus intéressant. La mode s’inspire un peu de tout, donc c’est important de s’intéresser à ce qu’il se passe autour. Après cela, je suis finalement arrivée à l’école Mod’Art International.

Vous deviez imaginer votre première collection durant votre 3ème année. Comment s’est passé la préparation ? 

Ca a été beaucoup de travail. Avec mon équipe, on a été surpris, surtout vers la fin, parce qu’on a commencé à dessiner la collection à partir d’octobre. On s’occupait d’abord de la partie stylistique jusqu’au mois de janvier. Les mois suivants, jusqu’en juin, on travaillait sur la recherche de volume en toile, de textile… J’ai d’ailleurs choisi un thème où le volume occupe une place importante. Il a fallu que je prenne le temps d’effilocher toutes les bandes, de déchirer les coutures, de les coudre une à une…

Pouvez-vous nous parler de « AuthentiC » ?

AutenthiC est né d’une collaboration avec des étudiants en Management de la mode notamment pour le défilé de fin d’année. Pour l’instant je ne la vois pas véritablement comme une marque mais plutôt comme une collection. Au début, je voyais autour de moi une sorte de renaissance du denim dans les magasins. On le voyait beaucoup effiloché. Je me suis alors rendue compte à quel point cette matière était universelle et intemporelle. On a toujours porté du jean, partout dans le monde. Je trouvais intéressant de jouer sur le contraste de la matière. Elle est énormément utilisée, mais je l’ai re-visitée afin de dénoncer quelque chose. Il y a un nombre incommensurable de jeans vendus chaque année, deux milliards par an ! C’est une pièce que je trouve très moderne. Il suffit de prendre un vieux vêtement et d’y apporter cette touche denim, il deviendra tendance en un rien de temps !

Souhaitez-vous transmettre un message à travers vos créations ?

Probablement le fait de moins gaspiller. On ne fait rien face à la crise économique et écologique. On reste dans l’optique du « moins c’est cher plus on achète », comme un cercle vicieux. Les gens ne sont pas encore conscients malgré le problème majeur que cela représente aujourd’hui. Malheureusement ils pensent que comme ça ne les touche pas directement, ça ne les regarde pas. Je ne me prône pas comme la Eva Joly de la mode mais j’aimerais plus de conscience de la part de tous pour combattre le gaspillage.

Défilé Mod’Art International 2017. Crédit : Mod’Art international

Vous avez donc décidé de recycler le jean…

Tout à fait. On ne s’en rend pas compte mais on s’en sert beaucoup ! J’ai choisi la méthode de « l’upcycling » qui consiste à revaloriser un objet ou une matière pour en créer une autre. L’objectif était de faire du recyclage. J’achetais des pièces à l’unité dans les marchés ou dans les friperies pour les réutiliser ensuite.

Avez-vous toujours eu une âme d’écolo ? 

J’avoue que je ne suis pas très écolo mais j’aime aller m’habiller dans les friperies. Je trouve que c’est un bon moyen pour réutiliser des vêtements qui ne sont au final pas abimés. Je ne vois pas pourquoi on devrait les jeter sous prétexte qu’ils ont déjà été portés ! Ça ne m’a jamais dérangée et je pense que le fait d’aller chercher des pièces dans ce genre de magasin m’a aussi inspirée pour ma collection.

Y a-t-il un créateur qui vous inspire tout particulièrement ? 

Pour rester dans l’idée du vêtement sculpture, j’aime beaucoup ce que fait Rei Kawakubo pour la marque Comme des Garçons. Mais aussi Iris Van Herpen pour son côté audacieux. Elle n’utilise pas des matériaux communs, elle travaille sur l’impression 3D et apporte un genre nouveau qui donne un aspect très sculptural et qui joue avec le corps. J’aime l’idée d’un vêtement sculpture, très artistique.

Si vous pouviez faire une collaboration, ce serait avec qui ?

C’est difficile de répondre à cette question… J’apprécie Jean Paul Gaultier. J’aimais particulièrement son côté artistique et fou pour le show de l’époque. Il est très créatif ! On retrouve chez lui l’idée de recyclage avec les boucles d’oreilles issues d’une boite de conserve, ou le jean réutilisé. Il est très audacieux et je me retrouve beaucoup en lui.

Aimez-vous voyager ? 

J’aimerais bien si j’en avais plus l’occasion ! (Rires). J’ai été en Espagne, en Angleterre, en Afrique… Je suis originaire de Cote d’Ivoire mais je n’y vais pas régulièrement.

Vous inspirez-vous des pays étrangers dans vos créations ?

Oui, la Côte d’Ivoire. Je travaille beaucoup le wax, c’est une matière qui vient de mon pays natal. Avec cela je crée des pièces très simples et basiques pour des sorties en famille. Ce sont des vêtements que je ne présente pas et que je peux porter tous les jours ! Ça peut être des jupes patineuses comme des petits hauts. J’aime l’idée de pouvoir créer mes propres vêtements. Quand je flash sur une robe en magasin et que je ne peux pas me l’offrir ou que je voudrais la modifier, il suffit que je la reproduise chez moi !

 

Propos recueillis par Clémence Renard

 

 

Crédit Image à la une : AuthentiC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s