Roger Federer : 20 Grands Chelems en images

Ce dimanche, Roger Federer a ajouté un 20ème titre du Grand Chelem à un palmarès déjà unique. A 36 ans, le Suisse améliore donc son propre record. Un record établi en 14 années pour celui que beaucoup considèrent comme le meilleur tennisman de tous les temps. De 2003 à 2018, retour sur 20 victoires de légende.

Les 20 victoires en tournois du Grand Chelem de Roger Federer. @Eurosport

6 juillet 2003 : Wimbledon

Premier titre du Grand Chelem pour Roger Federer face à l’Australien Mark Philippoussis en finale (7-6, 6-2, 7-6). Un premier titre a seulement 21 ans. Fait marquant : Federer ne concède qu’un seul set durant la quinzaine.

Très ému, Roger Federer fond en larmes à la remise du trophée. @BBCSports

1er février 2004 : Open d’Australie

Premier titre du Grand Chelem en Australie pour Roger Federer qui s’impose en 3 sets face à Marat Safin (7-6, 6-4, 6-3) et s’adjuge par la même occasion la première place mondiale a seulement 22 ans.

4 juillet 2004 : Wimbledon

Second titre d’affilé, à Wimbledon pour le Suisse. Il s’impose en finale contre l’Américain Andy Roddick (4-6, 7-5, 7-6, 6-4). Face au meilleur serveur de sa génération, sur sa surface de prédilection, Federer prouve une nouvelle fois qu’il est désormais le meilleur joueur du monde.

12 septembre 2004 : US Open

Roger réalise le petit Chelem (le premier depuis Mats Wilander en 1988) après n’avoir laissé que Roland Garros à ses poursuivants. Federer s’impose en finale face à l’Australien Lleyton Hewitt, ancien n°1 mondial (6-0, 7-6, 6-0).

3 juillet 2005 : Wimbledon

Nouvelle année, nouveau Wimbledon. Encore une fois face à Andy Roddick, en 3 sets cette fois (6-2, 7-6, 6-4). Le patron du gazon, c’est définitivement Federer !

Remise de trophée pour Federer après avoir infligé un deuxième revers en 2ans à l’Américain. @Pinterest

11 septembre 2005 : US Open

Après une année lors de laquelle le génie suisse a cédé par deux fois en demi-finale de Grand Chelem, il termine en beauté avec un nouvel US Open. Une finale pleine de symbole, dans laquelle il s’impose face à la légende vivante André Agassi, sur ses terres qui plus est (6-3, 2-6, 7-6, 6-1).

Passage de témoin entre Agassi en fin de carrière et le nouveau meilleur tennisman de la planète @TIMOTHY A. CLARY

29 janvier 2006 : Open d’Australie

Sans trembler, Federer retrouve le chemin de la victoire en terres australiennes. Le Suisse ne concède qu’un petit set contre le Chypriote Marcos Baghdatis en finale (5-7, 7-5, 6-0, 6-2).

Ambiance détendue lors de la remise du trophée entre les 2 joueurs @GettyImages

9 juillet 2006 : Wimbledon

Un nouveau Wimbledon pour Roger Federer ! Après s’être imposé face à Rafael Nadal en finale (6-0, 7-6, 6-7, 6-3), le Suisse remporte tout simplement son quatrième Wimbledon d’affilé. Mais si le génie de la terre battue « Rafa » s’est incliné cette fois-ci, cette finale a le mérite d’offrir les prémices d’une des plus belles rivalités sportives de l’histoire du tennis.

10 septembre 2006 : US Open

Face aux nouveaux coups de boutoirs du redoutable serveur américain, Federer domine une nouvelle fois Andy Roddick en finale (6-2, 4-6, 7-5, 6-1).

28 janvier 2007 : Open d’Australie

Troisième titre consécutif en Australie pour un Federer au sommet de son art. Le Chilien Fernando Gonzalez en finale (7-6, 6-4, 6-4) n’a rien pu faire pour empêcher le Suisse d’empocher un dixième titre du Grand Chelem. Et sans perdre le moindre set du tournoi, s’il vous plaît !

La décima pour le légende suisse à l’Open d’Australie 2007. @FINDLAY KEMBER

8 juillet 2007 : Wimbledon

Les choses se compliquent en 2007, en son fief londonien, pour Roger Federer qui s’impose tout de même en finale face à Rafael Nadal. Mais le Majorquin pousse Federer au cinquième set (7-6, 4-6, 7-6, 2-6, 6-2) dans une partie aussi passionnante que disputée.

9 septembre 2007 : US Open

Comme en 2004 et 2006, Federer réussit le petit Chelem et s’impose face à la nouvelle étoile montante du tennis mondial, le Serbe Novak Djokovic (7-6, 7-6, 6-4). Il conclut encore une fois une année de grande qualité.

Federer termine l’année en beauté face à un Novak Djokovic bien déterminé à bouleverser la hiérarchie mondiale @AP Photo/Elise Amendola

7 septembre 2008 : US Open

Cette année 2008 fût la première des années plus compliquées pour le génie suisse. Il cède à la fois Wimbledon et sa première place mondiale à Rafael Nadal. Il conserve tout de même son titre à l’US Open face à Andy Murray (6-2, 7-5, 6-2).

Cinquième titre consécutif à Flushing Meadows face au jeune britannique Andy Murray @CNNSport

7 juin 2009 : Roland Garros

Des années qu’il courrait après, il est enfin là ! Roger Federer profite de la défaite inattendue de Rafael Nadal en quarts de finale pour s’imposer pour la première fois à Paris et décrocher son premier Roland. C’est face au tombeur de Nadal, la surprise suédoise Robin Söderling qu’il s’impose en finale (6-1, 7-6, 6-4).

Federer brandit la Coupe des Mousquetaires dans une émotion palpable @LIONEL BONAVENTURE

5 juillet 2009 : Wimbledon

Il fallait au moins un match de cette envergure pour détrôner Pete Sampras au record du nombre de grands chelems remportés. Il aura fallu cinq sets et 4h16 de jeu pour se défaire d’Andy Roddick et inscrire un peu plus son nom dans l’histoire de son sport.

31 janvier 2010 : Open d’Australie

Pour cette nouvelle saison, Federer domine Andy Murray en finale (6-3, 6-4, 7-6) pour s’offrir un quatrième titre à l’Open d’Australie.

8 juillet 2012 : Wimbledon

Après une année 2011 vierge, une première pour Roger en terme de Grand Chelem depuis sa première victoire, il renoue avec la victoire sur le central de Wimbledon pourtant acquit à la cause de son adversaire, Andy Murray. Il s’impose en quatre sets (4-6, 7-5, 6-3, 6-4) et retrouve sa place de n°1 mondial qu’il avait quitté quatre années plus tôt.

29 janvier 2017 : Open d’Australie

Après des années plus compliquées, notamment marquées par plusieurs blessures. Roger Federer offre à tous les amoureux de tennis, un retour inespéré. Qui de mieux pour l’accompagner en finale que son éternel rival, Rafa Nadal?
C’est au terme de cinq manches d’anthologie (6-4, 3-6, 6-1, 3-6, 6-3) que le Suisse renoue avec le succès en Grand Chelem.

16 juillet 2017 : Wimbledon

Nombreux étaient ceux qui pensaient que l’Open d’Australie n’était qu’une belle note éphémère dans le retour au top du génie suisse. Mais à 36 ans, Federer nous rejoue une partition pleine de maturité en décrochant un huitième Wimbledon. Enchainant les breaks et aménageant son calendrier pour l’alléger au plus possible, Federer a trouvé la recette. Marin Cilic en fût le premier témoin.

Roger Federer remporte son huitième Wimbledon face à Cilic (6-3, 6-1, 6-4) @Pinterest

28 janvier 2018 : Open d’Australie

Un vingtième titre du Grand Chelem pour un Roger Federer qui paraît plus éternel que jamais ! Il lui aura fallu cinq sets pour s’adjuger le premier Grand Chelem de la saison, à Melbourne, face une nouvelle fois à Marin Cilic.

 

Ludovic Heinry

 

Crédit photo de couverture : Saeed Khan/AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s