Top 14: pour Clermont, c’est loin d’être terminé

Bien mal embarqués en Top 14, l’ASM Clermont-Auvergne est à 7 points des 6 premières places. Pourtant, la lutte pour conserver leur titre de champion de France n’est pas terminée pour les Jaunards. 

Les Clermontois peuvent-ils vraiment espérer un Top 6 en fin de saison ? Crédits: Icon Sports

Qu’il semble loin, le temps où Clermont faisait trembler la place de Jaude un soir de victoire en finale du championnat de France ! Sacrés le 5 juin dernier aux dépends de Toulon, l’ASM avait difficilement entamé sa saison. A l’image des deux vainqueurs précédents (le Stade Français et le Racing 92), les lendemains de victoire laissent parfois un sacré mal au crâne à joueurs et entraîneurs. Après un début de saison assez décevant (4 défaites pour 3 victoires), Clermont enchaînait par un nul à Oyonnax, une victoire dans la douleur contre Agen et 3 défaites, dont une dernière impasse au Racing (58-6).

Mais depuis, la donne semble avoir changé. Une qualification pour les quarts de finale de Champions Cup plus tard, Clermont s’apprête à replonger la tête dans le gazon du Top 14. Et d’emblée, le test sera important. Montpellier à Marcel-Michelin. En tête du championnat, le MHR reste sur deux gros revers en Champions Cup. Après avoir été battu à Brive et bousculé chez lui par le Stade Français, Montpellier était balayé par Exeter (41-10) et le Leinster (14-23). Suffisant pour dire prématurément adieu à la Coupe d’Europe.

L’heure du retour des Jaunards ?

C’est donc face à un adversaire pas complètement entré en 2018 que Clermont débutera sa mission reconquête. Dans sa forteresse, l’ASM aura a cœur de danser à nouveau sur le bon pied en championnat. Malgré une infirmerie toujours aussi garnie, Clermont est doté de nombreux atouts, lui permettant de croire en un résultat contre Montpellier. Avec les arrivées de Luke McAllister (joker médical de Camille Lopez) et de Malietoa Hingano (joueur supplémentaire), Clermont a trouvé deux renforts de poids pour ses lignes arrières.

D’autant que l’hôpital Clermontois libère progressivement ses grands blessés. Laidlaw, Lamerat ou Nakaitaci déjà revenus, Franck Azéma et ses adjoints devraient pouvoir compter sur les retours de Patricio Fernandez, Aurélien Rougerie  et David Strettle sous peu. Sans oublier ses jeunes pépites Judicaël Cancoriet et Damian Penaud, à l’issue du tournoi des 6 Nations. De quoi compléter idéalement un effectif solide.

Un calendrier favorable

Si Clermont ne pointe qu’à la 10ème place en championnat, il connaît pourtant la recette pour retrouver le Top 6: gagner. A tout prix. Mais là où ses principaux concurrents auront une fin de saison délicate, l’ASM pourrait négocier au mieux le virage qui mène jusqu’en phases finales. Actuel sixième, Toulouse pourrait vivre une fin de saison compliquée. Après avoir joué les deux derniers du championnat (Oyonnax puis Agen), les grosses affiches s’enchaîneront pour les Rouge et Noir. Bordeaux, Lyon, Montpellier, le Stade Français, Castres, le Racing avant un déplacement à… Clermont. Un calendrier terrible, qui pourrait être fatal aux coéquipiers d’Antoine Dupont.

Quatrième, le Castres Olympique devra lui assurer la période fin mars – fin avril. Avec trois déplacements en quatre matchs, le CO n’aura pas la tâche facile. A Montpellier tout d’abord, puis à La Rochelle et à Toulon. Ajoutez à cela le match à domicile contre le Stade Toulousain. Pas sûr que les Tarnais ne résistent à ce mois (sur)chargé. Autre prétendant au Top 6, le LOU aura fort à faire pendant le tournoi des 6 Nations, avec deux déplacements à Castres et Toulouse, entrecoupés par un match face à Toulon. Pau, quatre points devant l’ASM aura plus de matchs à l’extérieur (et non des moindres) qu’à domicile, tout comme Bordeaux. A l’inverse, Clermont accueillera à six reprises sur les onze derniers matchs. Une aubaine pour les Jaune et Bleu, tant leur suprématie à domicile est incontestable.

Clermont, la surprise du chef ?

Les Jaunards pourraient alors rattraper leur retard au moment où leurs adversaires patineront. Avec un calendrier plus « aéré », les champions de France 2017 risquent bien de jouer un mauvais tour aux neuf autres prétendants sérieux aux six premières places. Enterrés peut-être trop tôt suite à la cascade de blessures qui  le touchait, le double champion de France sait qu’il peut encore croire en ses chances de défendre son titre.

Pour cela, Clermont devra recoller au bon wagon d’emblée. Sur ses quatre premiers matchs, l’équipe entraînée par Franck Azéma accueillera trois fois: l’occasion où jamais. Après avoir affronté Montpellier, Clermont ira à Lyon, avant de recevoir successivement Oyonnax et La Rochelle. Et même s’ils joueront sans leurs cinq internationaux (Vahaamahina, Slimani, Parra, Lamerat, Iturria), les Clermontois savent que La Rochelle compte, elle aussi, des joueurs sélectionnés. Dany Priso, Kévin Gourdon, Geoffrey Doumayrou. Trois pièces maîtresses du jeu des Maritimes.

Après avoir arraché sa qualification pour les quarts de finale de Champions Cup, Clermont pourrait donc voir tous ses voyants repasser au vert. A moins, bien sûr, que les Auvergnats ne profitent pas de cette opportunité…

Quentin Gesp

Crédit photo de couverture: © Geoff Caddick / AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s