Combattre le froid de l’hiver à coups de moteurs thermiques

C’est l’idée saugrenue mais non moins dénuée de charme que des amateurs d’automobiles anciennes ont eu. Organiser une traversée de Paris en voitures anciennes en hiver. Cet événement, à l’initiative de « Vincennes en Anciennes » réunit environ chaque hiver 700 voitures et autres véhicules d’époque pour parcourir la ville lumière et ses plus belles artères. 

81e traversée de Paris

Dans une froide matinée de janvier, les amateurs d’automobiles se sont donnés rendez-vous au Château de Vincennes. Alors que la pluie tombait déjà mais que le jour ne s’était pas levé, tous s’affairaient, comparant leur monture du jour, échangeant des compliments, écoutant le ronronnement de leurs machines et discutant du roadbook de la matinée. La mairie de Paris s’oppose peut être aux voitures, mais l’amour des belles courbes est toujours présent dans le coeur des français. Ce rassemblement le prouve encore une fois et avec la manière.

Une atmosphère chaleureuse

Malgré le froid et la pluie, le joyeux convoi part de Vincennes à 8h. Au programme, 28km de déambulation dans les rues de Paris, du Sacré-Coeur à la Place des Invalides, en passant par la Place de la Concorde. À mesure que le jour se lève, la pluie cesse de tomber, et permet aux routards du jour de s’arrêter prendre un petit déjeuner dans un bistrot, d’échanger avec les passants, et même d’aider certaines mécaniques capricieuses qui ne veulent plus démarrer dû aux conditions. Partout où le convoi passe, des têtes se tournent, des sourires s’esquissent, des pouces se lèvent…

Quelques raretés

Bien que l’événement ne soit pas un concours d’élégance, on a pu observer quelques voitures très rares ou certaines plutôt atypiques. Outre le rassemblement de quatre DMC Delorean (voiture de Retour vers le Futur) plutôt inattendu, on a pu observer un très rare coupé Lancia Flaminia Zagato, une superbe DB4 et des Porsche à ne plus savoir où donner de la tête. Mais cette traversée a aussi fait la part belle aux françaises, où se côtoient 2CV, Renault Floride, Talbot et même une Alpine A110, terreur des rallyes à l’époque.

Un dimanche matin banal et maussade s’est vite transformé en virée chaleureuse où se mêlent le cliquetis des mécaniques, l’odeur de pétrole et les lumières jaunes des phares des automobiles. Les amateurs ont réussi leur pari(s), faire baigner sur la ville lumière un esprit vintage le temps d’une matinée. Réveiller les parisiens et les mettre de bonne humeur grâce à leurs machines.

Rendez vous l’hiver prochain !

Pierre Jarnoux

Vincennes en anciennes : Facebook, site internet

Crédit photos : Mathieu Bonnevie pour Petrolicious

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s