Top 14 des moments de sport qui ont marqué 2017

Comme chaque année à la même période, le temps est venu de faire une rétrospective de la saison écoulée. Entre rires, larmes, joie, succès et déceptions, voici le film de l’année 2017.

Joachim Noah et l’équipe de Coupe Davis avaient brillé à Lille | Crédits: Philippe Huguen / AFP.

1. Handball: la France qui rit

2/2 pour l’équipe de France ! L’année débutait de la meilleure des manières pour les « Experts », sacrés champions du monde après leur victoire contre la Norvège (33-26). A domicile, les Bleus avaient réalisé un sans faute, décrochant leur 6ème sacre mondial. Mi-décembre, les femmes concluaient parfaitement cette saison de handball en battant (elles aussi) la Norvège en finale (23-21). « Qui c’est les plus forts évidemment c’est » les Bleu(e)s.

2. Judo: Teddy Riner, roi des tatamis

Du haut de ses deux mètres, Teddy Riner s’est fait une place de géant du judo mondial. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que 2017 restera gravé dans la mémoire du judoka français. 144 combats consécutifs sans défaite, 10 titres de champion du monde, à Marrakech Big Tedd s’est baladé sur les tapis. Tout comme ses adversaires, qu’il a envoyé valser à coups d’O-Soto-Gari et d’Ipppon-Seoi-Nage. A 28 ans, le colosse est au sommet de son art.

3. Football: Paris au tapis

L’histoire était merveilleuse. Après son étincelante victoire 4-0 à l’aller, Paris s’apprêtait à éliminer le géant barcelonnais dès les huitièmes de finale. Un exploit de taille. Oui mais encore fallait-il assurer le match retour… Privé de Thiago Motta, blessé, le PSG a pris l’eau au Camp Nou, passant au travers de son rendez-vous européen. Finies les illusions de titre. Et si des erreurs d’arbitrage entachaient cette rencontre douloureuse pour les parisiens, le mal était fait: une défaite 6-1 et une élimination historique. « C’est pas Gijon, c’est pas Valladolid« …

Depuis, Paris s’est offert Neymar et Mbappé, et espère – cette fois-ci – frapper un gros coup en éliminant le Réal Madrid en 2018.

4. Formule 1: Lewis Hamilton reprend son titre

Il  n’avait pas apprécié que son coéquipier allemand Nico Rosberg vienne briser sa série de deux titres consécutifs la saison dernière. Lewis Hamilton a tout simplement surnagé en F1 cette année, et le recordman du nombre de pôles positions a empoché son quatrième titre de champion du monde des pilotes. 10 ans après ses débuts dans la catégorie reine de ce sport, le Britannique a fêté ce dixième anniversaire de la plus belle des manières.

5. Football: Monaco, le retour des héros

Les Monégasques ont sans doute réalisé cette année la plus belle saison de leur histoire. Finalistes de Coupe de la Ligue, demi-finalistes de Coupe de France et surtout Champions de France, les Monégasques ont réalisé une saison pleine. En parvenant à priver le PSG d’un 5ème sacre consécutif, Monaco a réussi un exploit gigantesque. Mais loin d’être rassasiés, les Rouge et Blanc sont allés jusqu’en demi finale de Ligue des Champions, histoire de narguer toujours plus les parisiens… Ou de leur montrer l’exemple ?

6. Athlétisme: les 3 fantastiques

Réunis à Londres cet été, les athlètes français avaient rendez-vous avec l’histoire. Et à ce petit jeu, ils sont trois à avoir brillé. Leur noms ? Pierre-Ambroise Bosse, Kévin Mayer et Yohann Diniz. Si ce dernier est un habitué des podiums sur 50 kilomètres marche, Kévin Mayer, l’inépuisable décathlonien, s’est fait une très belle place au soleil cet été en accrochant le graal: une médaille d’or aux championnats du monde. PAB, en revanche, ce fût la « surprise du chef ». Un 800 mètres de folie, une allure folle et un résultat décoiffant. « Champion du moooooonde ! »

7.  Rugby: l’année noire du XV de France

8 défaites en 12 matchs, le bilan fût maigre pour l’équipe de France de rugby cette saison. Depuis 2011, et une finale de coupe du monde sous Marc Lièvremont, les Bleus balbutient leur rugby. Cette saison, le XV de France a peut-être touché le fond, en ne parvenant même pas à battre le Japon à domicile… Ajoutez à cela 4 défaites contre l’Afrique du Sud et 2 contre la Nouvelle-Zélande. Finalement, peut-être que le dernier tournoi des 6 Nations (3 victoires, 2 défaites) n’était pas si mauvais…

8. Athlétisme: le dernier éclair de Bolt

Il illuminait les pistes à chaque meeting par sa pointe de vitesse phénoménale, il rendait fou les commentateurs du monde entier (désolé Patrick Montel…). Ce « il » c’est la foudre: Usain Bolt. On ne reverra plus son célèbre geste des bras, sa décontraction et son aisance naturelle avant chaque course. « Il » restera à jamais le premier homme à passer sous les 9 secondes 60, et qu’importe de quoi l’avenir sera fait, Usain Bolt aura son nom gravé dans l’histoire de ce sport. 100 mètres, 200 mètres, ou 4×100 mètres, le roi du sprint hantera encore longtemps les pistes.

9. Football: Zidane, patron de la Maison Blanche

On pensait que Zinédine Zidane avait déjà largement marqué l’histoire du Real, mais la belle histoire de l’ancien magicien de l’équipe de France continue. 2017 a été encore plus chargée que l’année 2016 pour ZZ et ses hommes: une nouvelle Ligue des Champions (la 2ème d’affilée pour Zidane) et un quintuplé historique plus tard, voilà le Real Madrid toujours plus impressionnant. Reste à savoir si 2018 sera un nouveau grand cru, ou si l’aventure européenne des Merengues s’arrêtera prématurément face à Paris. L’heure de la passation de pouvoir ? Pas sûr que Zidane veuille s’arrêter là.

10. Tennis: le retour des héros

Ils avaient été relégués au second plan par l’éclosion de jeunes pousses comme Alexander Zverev ou Dominic Thiem, mais Rafael Nadal Roger Federer ont remis les choses dans l’ordre. Oui, ce n’était qu’un interim. Seulement le temps de soigner quelques blessures, ou de prendre quelques vacances. Les deux monstres sacrés du tennis mondial ont non seulement brillé en remportant quasiment tous les tournois qu’ils eurent à jouer, mais ils en ont surtout profité pour reprendre leur avance au classement ATP. Pas un signe de vieillesse, pas une once de fatigue, « excusez-moi monsieur, vous êtes assis à ma place« . Le retour des deux emmerdeurs du train…

11. Cyclisme: Chris Froome le dop…

Du dopage dans le cyclisme ? Bon, peut-être que Chris Froome a un peu forcé sur la ventoline, mais de là à le traiter de tricheur… Si le Britannique a marqué l’année, c’est aussi et surtout pour sa performance sur le Tour de France. En réussissant l’exploit de finir maillot jaune pour la 3ème édition d’affilée, le natif de Nairobi a créé une nouvelle fois la sensation. Et si quelques semaines après il s’adjugeait la première place du Tour d’Espagne, ce n’est vraiment pas anodin. De quoi lui trouver quelques similitudes avec un autre champion: Lance Armstrong. Enfin pour cette histoire de dopage, tout reste à prouver.

12. Boxe: Anthony Joshua le phénomène

Il était considéré comme la nouvelle pépite de la catégorie reine du noble art. Le moins que l’on puisse dire c’est la pression ne l’a pas déstabilisé… Depuis les Jeux Olympiques 2012, le natif de Watford est devenu une super-star. 20 combats, 20 victoires, 20 KO. Voilà le bilan plutôt sympathique d’AJ. En 2017, il s’emparait tranquillement des ceintures IBO et WBA, un an après avoir mis autour de sa taille celle de l’IBF. Ah oui, et au passage, il a mis au tapis l’immense Wladimir Klitschko. Tony Yoka, tu es prévenu.

13. Tennis: les mousquetaires de Noah

Les (re)voilà, nos mousquetaires ! 16 ans après les Pioline, Santoro, Escudé, Grosjean ou Clément, les Bleus ont enfin remporté leur 10ème Coupe Davis. C’était pourtant pas faute d’avoir essayé en 2002, 2010 et 2014. Mais cette fois, c’était bien la bonne. Peut-être aussi parce que nos Bleus étaient les seuls à l’avoir jouée avec toutes leurs stars… Qu’importe, Yannick Noah et ses hommes nous ont fait rêver.

14. À nous les JO

Ceux-là aussi on les attendait ! A vrai dire, il n’y avait plus vraiment de suspense pour l’attribution des Jeux Olympiques, puisque Los Angeles s’était retiré de la course (ils les auront en 2028). Mais apparemment, il fallait jouer la carte de la surprise, et ça on sait le faire ! Oscar de la meilleure actrice, du meilleur scénario et JO en poches, Anne Hidalgo est repartie de Lima comme Spielberg quand il présente un nouveau film. « C’est qui le patroooon ?!! » (Ah oui, la France accueillera aussi la coupe du monde de rugby en 2023. Cocorico).

Quentin GESP

Crédits photo de couverture: AFP/Olivier Morin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s