Ces films qui fissurent l’esprit de Noël

On y est, les programmes de Noël, téléfilms et autres commencent à la télé, au cinéma. Et 2017 n’a pas échappé à la règle : une fois encore cette fin d’année voit pulluler sa horde de mièvrerie. J’en veux pour preuve le dernier film d’Alain Chabat Santa & Cie ! Pour trancher avec cette douche tiédasse AgoraDistrict vous propose une liste de films qui viennent fissurer l’esprit de Noël. 

Affiche du film Gremlins © Warner Bros

Encore un bon navet cuisiné façon Noël…. Stop, on arrête de s’abreuver de niaiseries festives cette année ! Cap vers ces cinéastes qui ont su illustrer quelques drames humains autour du thème de Noël. Et dans le genre, les cinéastes français ne sont pas en reste. Y’aura-t-il de la neige à Noël ? de Sandrine Veysset n’est pas un film de Noël au
sens où l’on peut l’entendre, il s’agit d’un film très fort sur une femme submergée par sa vie qui par désespoir hésite à assassine ses enfants.

Dans le genre comédie grinçante : La bûche

Dans la même veine, on vous propose aussi La bûche, le film conduit par la cinéaste Danièle Thompson est une comédie très grinçante avec des acteurs très formidable. La réalisatrice donne notamment la réplique à Charlotte Gainsbourg et Emmanuel Beart entre autres.

Dans le genre comédie grinçante : Le Père Noël est une ordure 

Parmi tous les quelques films qui fissurent en quelque sorte l’esprit de Noël , on pense également au Père Noël est une ordure. Qu’on ne s’y trompe pas, derrière l’apparente comédie populaire, ce film, cynique à souhait, écorne complètement l’esprit de Noël puisqu’il est au demeurant LE film qui tourne le plus au ridicule la procession de Noël. Un extrait dont on ne se lasse pas, pour notre plus grand plaisir :

Les Gremlins : Le cauchemar absolu de Noël

Pour les afficionados du genre horreur, on vous suggère le cultissime Gremlins de Dante. On retiendra notamment cette scène terrible où le traumatisme de l’héroïne est racontée : elle narre que le jour de Noël, comme chaque année elle attendait son papa – son rituel : il se déguisait en Père Noël  et se cachait dans la cheminée – . Ce soir-là il n’est jamais venu. Quand sa maman a allumé le feu une odeur de pourriture a envahi toute la pièce. C’est là que la petite fille a compris que son papa les bras chargés de cadeaux était resté coincé dans la cheminée mort étouffé. Là on a le cauchemar de Noël absolu.

Inès Nacer

Crédit photo à la Une :Trinacra Films

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s