Sport : comment survivre à la période de Noël?

Alors que la plupart d’entre nous attend la période de Noël avec impatience, d’autres la redoutent : les passionnés de sport. Synonyme de trêve hivernale dans beaucoup de disciplines, Noël angoisse les téléspectateurs abonnés aux retransmissions sportives. Ne paniquez pas, on a quand même trouvé de quoi vous occuper. 

Oh, un match de foot ! S’il pouvait durer 10 jours… – Photo : /

Depuis plusieurs jours, pas une minute ne se passe sans que vos proches ne vous rappellent que Noël approche. Eux se réjouissent du diner en famille qui se prépare, des cadeaux au pied du sapin ou de la neige qui commence à tomber dehors. Mais vous non. Vous, vous êtes celui ou celle qui détestez Noël. Pas parce que vous redoutez l’arrivée de votre belle-famille chez vous, ni à cause de l’insupportable euphorie qui gagne les enfants les jours qui précèdent le réveillon. Encore moins en raison du Guinness World Records que vous a gentiment offert votre cousine, et que vous finirez bien par feuilleter un jour ou l’autre. Seulement parce que pendant dix longues journées, vous n’aurez pas l’occasion d’être avachi devant des Dijon – Toulouse, Metz – Caen ou autres matchs que peu s’infligent.

Jamais résigné, vous tentez quand même votre chance. La télécommande en main, les chaines défilent, mais seuls des bêtisiers sports (que vous avez déjà vus, d’ailleurs) tournent en boucle. Sinon, des rediffusions de matchs que même l’immobilité forcée ne vous obligerait pas à voir. Et là bingo ! Du ski alpin ! Vous n’y connaissez rien, mais vous voilà aux anges devant le slalom d’un athlète autrichien au nom difficilement prononçable. Et que vous n’aurez jamais à prononcer de toute manière. A Madonna di Campiglio (Italie) le 22 décembre, puis à Bormio (Italie) comme à Lienz (Autriche) les 28 et 29, vous aurez de quoi rendre vos journées un peu moins longues. Tout en vous demandant ce qui motive des gens à opter pour le saut à ski.

Boxing Day, Top 14 et NBA à la rescousse

Heureusement, la fédération anglaise a pensé à vous et perpétue cette année encore la tradition du Boxing Day. Quatre journées en moins de dix jours, qui offriront quelques affiches à ne louper sous aucun prétexte : Arsenal – Liverpool (22/12), Everton – Manchester United (01/01) ou encore Arsenal – Chelsea (03/01). Mais que vous louperez sûrement, leur préférant des matchs qui sentent le championnat anglais, le vrai. Bournemouth – West Ham pourra par exemple vous combler le 26 décembre.

Le père Noël est fan de sport, lui aussi. – Photo : om.net

Et puis si vous n’aimez ni Noël ni le foot – inquiétez-vous car il ne reste pas grand chose – la Ligue nationale de rugby (LNR) a programmé une journée de Top14 les 30 et 31 décembre, avec un alléchant Stade Toulousain – Racing Toulon. Et puis si vous n’aimez ni Noël, ni le foot, ni le rugby – il ne reste définitivement plus rien –, vous pourrez toujours passer vos nuits aux Etats-Unis devant des matchs de NBA plus spectaculaires les uns que les autres. Pas toutes, quand même, car vous allez finir par oublier que votre vraie passion, c’est les Dijon – Toulouse.

Jérémie Richalet 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s