Noël illumine les maisons

Noël fait rêver petits et grands. Chaque année, de nombreuses demeures se prêtent au jeu des décorations de façades, de jardins. Certains sont passionnés de la fête hivernale, d’autres d’illuminations. Le mix offre de magnifiques spectacles sous les yeux admirateurs des plus curieux.

Le miracle de la 3th street de Baltimore. Crédit : ordissinaute.fr

Guirlandes lumineuses, crèches géantes, bonhommes de neige grandeur nature… Voici ce que l’on peut apercevoir lorsque l’on se promène dans les rues de certaines villes à Noël. Des familles, des couples se prêtent à cette fête conviviale ouverte et disponible pour tous les goûts. Oubliez la dinde, le saumon, le foie-gras et venez découvrir la véritable féerie de Noël.

Les Etats-Unis leaders de la décoration

De l’autre côté de l’atlantique, à la 34ème rue à Baltimore, tout semble banal jusqu’à Noël. Une avenue qui ressemble à n’importe quelle autre jusqu’au mois de décembre avec un changement total d’ambiance. Le « Christmas Street » est une réelle tradition. Les illuminations voient arriver des milliers de visiteurs dans ce quartier discret et ordinaire pour découvrir les décorations les plus insolites et surprenantes de l’Amérique du Nord. Chacune des maisons est illuminée selon la touche personnelle du propriétaire, allant même jusqu’au sapin parfois décoré, par exemple, d’enjoliveurs de voitures !

Un réel coup financier et énergétique

Les villes (françaises) investissent des milliers d’euros pour ces illuminations, mais la palme d’or revient à Nice avec 900.000 euros de budget pour décorer les rues de la commune. Certaines doivent également prévoir des fonds pour financer les projets réservés aux particuliers qui fabriquent leurs illuminations de leur côté. Par exemple, Colmar prévoit une récompense de 7000 euros pour l’heureux gagnant. Les familles prévoient aussi un budget décorations. Environ 500 euros sont prévus pour les simples installations, plus deux euros de facture d’électricité pour trois heures d’allumage. Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe), les particuliers sont responsables, en France, des deux tiers de la consommation liée aux illuminations de Noël. Ils estiment également que 10.000 tonnes de CO2 par an sont générées par les éclairages de fin d’année ce qui provoque une réelle politique financière pour les communes.

 

Mathilde Caron

Photo à la une : Image de Noël maison décorée – Crédit photo : CC BY-ND George Redgrave

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s