Ciné : une histoire de carbone

 La fin de l’année approche à grands pas. C’est l’heure de dresser un bilan des films qui nous ont marqués. Carbone, réalisé par Olivier Marchal a épaté plus d’un amateur de cinéma. Un long-métrage policier avec un Benoît Magimel plus vrai que nature. 

Copyright Mika Cotellon / Carbone : Photo Benoît Magimel, Olivier Marchal

Alors effectivement, on a l’habitude de voir Olivier Marchal acteur, cette fois-ci il est passé de l’autre coté de la caméra. Il a réussi à faire d’un sujet complexe, un film poignant, bouleversant et à rebondissement. Pour ce long-métrage, Olivier Marchal s’est inspiré d’une histoire réelle de novembre 2008 à juin 2009. Il scénarise l’histoire d’un chef d’entreprise, Antoine Roca, qui est menacé de perdre l’entreprise familiale de transport routier. Après en avoir parlé avec son avocat et ami, Laurent Melki, il a l’idée d’une fraude à la TVA sur les quotas de carbone dans l’Union Européenne. Pour cela, il contacte deux connaissances de soirées poker, les frères Éric et Simon Wizman ainsi que leur mère, Dolly. Cependant, pour se lancer dans leurs combines, la petite bande a besoin d’argent. A cause de son richissime beau-père, Antoine est rayé de la communauté juive. Ils doivent donc emprunter à une figure du grand banditisme. Vous l’aurez compris, tout ne se passera pas comme prévu.

Un Olivier Marchal bien entouré

Le personnage principal est Benoit Magimel, un acteur que l’on ne présente plus. A ses cotés, l’immense Gérard Depardieu, la pétillante Laura Smet, le surprenant Michael Youn. On a également pu découvrir  Gringe, habituel partenaire de scène du rappeur caennais Orelsan. Pour son premier grand rôle dans le cinéma français, le jeune comédien (de son vrai nom Guillaume Tranchant) a brillé. Au début du film, nous pouvons d’ailleurs entendre « Suicide social », morceau du chanteur bas-normand évoquant un jeune homme suicidaire qui crache son venin sur la société actuelle.

Olivier Marchal signe avec Carbone, son cinquième long métrage en tant que réalisateur. Pour cela, il est resté dans ce qui lui ressemble le mieux, l’univers policier. Puisque oui, avant d’être un grand acteur français, le réalisateur  était inspecteur de police. Ce film surprenant, est sorti le 1er novembre mais est encore disponible en salles.

 

Mathilde  Caron

Crédit image à la une : Copyright EuropaCorp Distribution

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s