Le certificat d’immatriculation de plus en plus difficile à obtenir

Depuis le 6 novembre, les demandes de carte grise sont devenues informatiques. Les guichets dédiés dans les préfectures ont fermé et un site internet a été créé. Un mois après, obtenir un certificat d’immatriculation relève du défi, provoquant colère des clients et inquiétudes financières pour les professionnels du secteur. 

Les parkings des concessions se remplissent mais les clients ne peuvent prendre possession de leur voiture ! ©Starterre mandataire

Ce qui devait souligner l’amélioration de la fonction public tourne au désastre. Depuis le 6 novembre, les demandes de certificats d’immatriculation ne se font plus qu’en ligne, via le site ANTS. Fini les longues queues d’attentes à la préfecture pour se voir délivrer le précieux sésame.

Un mois plus tard, le constat est tout autre. Si la délivrance d’une carte grise n’excède pas un délai de 48h, de nombreux professionnels attendent leurs certificats depuis 4 semaines! 100 000 demandes sont en attentes et les retards s’allongent.  Une situation urgente pour les commerciaux qui ne peuvent toucher le solde de vente tant que la voiture n’est pas remise au client. Pire, les parkings des concessions se remplissent jusqu’à atteindre leur capacité maximal.

Conséquence direct des véhicules immobilisés, les clients ne peuvent prendre possession de leur voiture comme l’explique Jean-Christophe Hennequin, distributeur de véhicules neufs importés et d’occasions, aux journalistes du Parisien : Certains veulent que je leur prête ou loue une voiture, que je rembourse le billet d’avion acheté pour venir ici, d’autres veulent annuler la vente… ».

Réouvrir les guichets dans les préfectures

Comme Jean-Christophe Hennequin, une dizaine de concessionnaires ont décidé d’engager une procédure devant le tribunal administratif. Leur avocat, Me Jean-Marc Descoubes réclame une injonction contre le ministre de l’intérieur, Gérard Colomb. Le but est d’obtenir le plus rapidement les certificats, même si il est peu probable que son injonction se réalise.

Le tribunal administratif rendra sa decision cet après-midi mais pour Jean-Marc Descoubes, la solution la plus rapide et efficace est de réouvrir les services dans les préfectures : « « La seule solution, c’est de rouvrir ces services » . Le  Centre national des professionnels de l’automobile ( CNPA) récence aujourd’hui une dizaine de problèmes liés à l’informatisation de la demande de carte grise.

Rempli de bug informatique, le site de délivrance des cartes grises -indispensable pour la mise en circulation d’un véhicule – est critiqué de toute part. Les concessionnaires se retrouvent avec un stock toujours plus important de véhicules immobilisés qui fragilisent leurs trésoreries et les clients, sans voiture. Mais la situation pourrait perdurer jusqu’à la fin de l’année si aucune décision n’est prise par le tribunal.

Yanis Darras

Crédit photo à la Une: Autos Motos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s