Amine Exia Maali: « Le esport peut être considéré comme un véritable sport athlétique mental »

L’esport tient une part croissante dans le monde du jeu vidéo mais aussi du sport puisque il fera partie des Jeux olympiques à partir de 2020. Mais il en fait un grand débat car une grande partie ne le considère toujours pas comme un sport. Nous avons interviewé Amine Maali sur ça. 

Amine Maali, joueur algérien d’esport. Crédit photo: DR

Il y a ceux qui jouent aux jeux vidéos pour le fun et ceux qui en font leur métier. Pour eux, il n’y a pas de doute, le jeu vidéo c’est du sport alors qu’il en fait un énorme débat, une grande partie de la population ne le considère pas comme une activité sportive . Amine Maali est un joueur de Hearthsone ( un jeu de cartes à collectionner en ligne), il a participé à ESL African championship. Exia comme on le surnomme, qui a terminé en quatrième place dans cette compétition qui a eu lieu en Afrique du sud, nous en dis plus sur le monde du esport.

A quel âge as-tu commencer à jouer aux jeux vidéos ? 

J’ai commencé à jouer à un très jeune âge  puisque mon père avait un cyber café depuis 1994 , juste en bas de ma maison donc je jouais régulièrement.

Quel est ton jeu préféré ? 

Mon jeu préféré est bel et bien Hearthstone, un jeu de carte fun et stratégique à la fois.

Il y a un débat concernant l’esport, nous ne savons pas si nous pouvons le considérer comme un sport, qu’en penses-tu ? 

Je pense qu’il peut-être  considéré comme un véritable sport athlétique, non pas physique mais mental. Et puis maintenant que   les jeux olympiques ont officiellement ajouté  l’esport à leur compétition, la question ne doit plus se poser.

Penses-tu que la passion n’a plus de place dans l’esport puisque les sponsors l’ont instrumentalisé ? 

J’ai bien peur que ça sois un peu le cas dans plusieurs équipes esport dans le monde car les gens commencent à voir le e-sport comme un business. Il y a des équipes qui sont prêtes à tout pour gagner quitte à même tricher.

Tu as participé à ESL Africain-champion-ship, et tu été en quatrième place, quel est ton ressenti ? 

Effectivement, c’est un parcours très encourageant en sachant que j’ai fais top quatre dans tout le continent africain. Avec ce classement, j’ai assuré ma qualification à la saison trois d’ESL.

Es-tu parti à Johannesburg pour l’argent ou par passion? 

Bien-sur que je suis allé jusqu’en Afrique du Sud par pure passion. Malgré toutes les difficultés ( les procédures de visa …), j’ai pu réaliser mon rêve grâce à ESL.

 Naziha Bensekhri 

Crédit photo de la une:  DR

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s