Jérôme Jarre et Omar Sy viennent en aide aux Rohyngyas

Un an après une vaste opération pour venir en aide aux Somaliens, Jérôme Jarre, vidéaste, a décidé de se lancer dans un nouveau projet humanitaire. Aidé par d’autres « stars » d’internet, ils lancent aujourd’hui un live stream dans l’optique de récolter des fonds pour soutenir les Rohyngyas.

https://i0.wp.com/img.bfmtv.com/c/1256/708/925/52ec00b2574d2fd0c94b21139eabf.jpeg
Omar Sy et Jérôme Jarre. Crédits images : AFP – Montage BFMTV

Après être venu en aide aux Somaliens, Jérôme Jarre, le « mec aux vines » se lance dans un nouveau projet. Cette fois-ci, il compte intervenir auprès des Rohyngyas, ethnie persécutée et massacrée en Birmanie. Cette initiative se nomme « love army » et fait déjà beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux, notamment sur twitter. Le projet est destiné à lever des fonds, pendant les prochaines 48 heures, afin d’aider les victimes de persécutions en Birmanie.

L’intervention d’Omar Sy

C’est dans le cadre de ce projet qu’est apparu en vidéo, ce matin, Omar Sy. Publiée sur les réseaux sociaux, la vidéo a rapidement été très partagée. On peut y voir l’acteur dans « le plus grand camp de réfugiés au monde », situé dans le sud du Bangladesh. Dans la vidéo, Omar Sy demande à la communauté de la « Love Army » de se mobiliser pour venir en aide aux réfugiés.

« Certains ont besoin de nourriture, d’autres de médicaments ou de chaussures… pleins de petites choses comme ça. Et ça, on peut le faire. »

Dans le but de mobiliser des fonds, un live stream a donc été lancé ce matin, dès 7 heures. Il sera diffusé pendant 48 heures. Et c’est à force de partage en masse du hashtag « Erdogan Help Rohyngyas » que le président Turc lui-même a réagi. Dans un tweet publié il y a quelques heures, Racip Tayep Erdogan s’exprime directement envers Jérôme Jarre.

La crise des Rohyngyas

Depuis trois mois, c’est quelques 620 000 Rohyngyas qui ont été contraints de traverser la frontière pour quitter la Birmanie. L’ONU considère d’ailleurs les actes des autorité birmanes d’ « épuration ethnique ».

Aujourd’hui a aussi eu lieu une rencontre entre le pape François et Aung San Suu Kyi, dirigeante birmane. S’il a appelé au « respect de toutes communautés ethniques », le pape a refusé de précisément cibler la crise concernant les Rohyngyas.

Lucas Pierre

Crédit image à la une : DR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s