Coupe Davis : la France sacrée 16 ans après

Après 16 ans d’attente, l’équipe de France a remporté son dixième Saladier d’argent dimanche, face à la Belgique. Il aura fallut batailler pour se défaire des coéquipiers de David Goffin. Retour sur un week-end chargé en émotions.

Les Français ont remporté un troisième Saladier d’argent, 16 ans après le précédent@ PHILIPPE HUGUEN / AFP

Sur le papier, cette finale semblait imperdable. Ce fut le cas, d’ailleurs, pour toutes les rencontres de la France depuis le début de la campagne 2017. Pour s’y hisser, les Bleus ont eu à se défaire de nations privées de leurs meilleurs joueurs : le Japon sans Kei Nishikori, la Grande-Bretagne sans Andy Murray et la Serbie sans Novak Djokovic. Leur adversaire le mieux classé culminait au 44e rang mondial. C’était une autre paire de manche ce week-end. La Belgique se déplaçait au stade Pierre Mauroy de Lille avec son meilleur joueur qui pointe à la septième place au classement atp. Yannick Noah avait donc fait des choix forts, en convoquant, Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet, Pierre-Hugues Herbert et celui qui allait devenir le héros de cette finale, Lucas Pouille.

Les choix audacieux de Yannick Noah ont payé

Les hostilités démarrent vendredi. Le  jeune joueur Français, Lucas Pouille, affronte le meilleur joueur Belge, David Goffin.  Ce dernier ne fait qu’une bouchée de l’espoir tricolore en l’écrasant en trois sets (7-5;6-3;6-1). Cela fait donc 1-0 pour la Belgique. C’est au tour de Jo-Wilfried d’entrer sur le cour. Steve Darcis, son adversaire réside à la 77e place du classement atp. Une formalité sur le papier pour le Français qui se traduit sur le terrain par sa victoire éclair en trois sets (6-3;6-2;6-1). Cela fait un partout entre les deux nations.

Samedi, c’est autour du double d’entrer dans l’arène. Pierre-Hugues Herbert, à l’accoutumée associé à Nicolas Mahut, voit Richard Gasquet devenir, le temps d’une finale, son coéquipier. Un choix osé, mais gagnant pour Yannick Noah, capitaine de l’Equipe de France. La doublette tricolore bat les Belges en quatre sets (6-1;3-6;7-6;6-4). Cela fait 2-1 pour la France.

Lucas Pouille, héros d’un jour

Dimanche, jour décisif pour les deux équipes. Il est l’heure de déterminer qui gagnera le précieux Saladier d’argent. Jo-Wilfried Tsonga a l’occasion de clore les débats en battant David Goffin. Le scénario ne s’est pas déroulé de la manière souhaitée. Le Belge a calmé les ardeurs françaises en déroulant son tennis. Au final, un match conclu en trois sets pour le Belge (7-6,6-3;6-2). Egalité parfaite entre les deux nations. Le match décisif affrontera Lucas Pouille à Steve Darcis.

Le Français l’avait promis à ses coéquipiers en entrant sur le terrain : « Je vais vous faire gagner le Saladier ». Il avait raison. Entrainé par la foule en délire du stade Pierre Mauroy, le Français a écrasé son adversaire 6-3;6-1;6-0. C’est la dixième fois que la France remporte cette coupe tant attendue et la troisième fois avec Yannick Noah en capitaine. La Belgique n’a encore jamais inscrit son nom au palmarès.

Mathilde Caron

Crédit photo image à la une : Equipe de France – AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s