AS Monaco : des rois redevenus princes

Face au club allemand de Leipzig, l’AS Monaco jouera dès ce soir sa dernière chance de qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Après une saison passée exceptionnelle, aussi bien sportivement que financièrement, le club de la principauté a semble-t-il depuis perdu tous les ingrédients qui faisaient sa force.

Monaco, à l’image de son défenseur Andréa Raggi, n’y arrive plus cette saison – Photo : ASMonaco.com

Vendredi soir, après le match nul de son équipe à Amiens, l’entraineur portugais de l’AS Monaco Léonardo Jardim s’éternisait sur l’anti – jeu causé par les ramasseurs de balle amiénois, qui refusaient de remettre rapidement les ballons en jeu. S’il préférait canaliser sa colère sur des facteurs externes à la rencontre, force est de constater que son équipe n’y arrive plus cette saison. Après avoir réalisé l’exploit de remporter le championnat la saison passée face au grand –mais pas encore immense – Paris Saint-Germain, Monaco a déjà 7 points de retard sur le leader cette saison. Et ne disputera probablement pas la phase à élimination directe de la Ligue des champions.

Si ce retour dans le rang s’explique d’une part par les nombreux départs lors du dernier marché des transferts – Silva, Mendy, Mbappé, Bakayoko -, le mercato n’était sans doute pas à la hauteur de la marche franchie par le club l’année passée, sur le plan national comme sur le plan continental. Alors certes, Léonardo Jardim a démontré qu’il avait besoin de temps pour maximiser le potentiel des jeunes joueurs recrutés par le club, aussi bien individuellement que collectivement. Mais cette saison, l’ASM semble embarqué dans une saison sans âme, sans motivation, sans objectif assumé, alors qu’il était légitime d’en attendre plus du seul concurrent crédible du Paris Saint-Germain en France et sur la scène européenne.

Rybolovlev – Vasilyev : quel est le projet ?

S’ils ont sur le plan sportif réussi leur objectif qu’était de gagner le championnat la saison passée, les dirigeants monégasques semblent ne pas avoir de fil conducteur à ce sujet. Cette année, il est difficile de déchiffrer les ambitions du club. Gagner le championnat à nouveau ? Ils n’y paraissent même pas motivés. Aller à nouveau loin en Coupe d’Europe ? Le recrutement ne le permettra probablement pas.

Vadim Vasilyev et Dimitri Ryvolovlev, les dirigeants russes de l’ASMonaco – Photo : Goal.com

Cet été, le club de la principauté a engrangé des sommes astronomiques grâce à la vente de joueurs clés, comme c’était le cas les intersaisons précédentes. C’est la marque de fabrique de l’ASM depuis la reprise du club par des investisseurs russes. Chaque année, Leonardo Jardim était plus ou moins parvenu à reconstruire une équipe compétitive et compétitrice. Cette saison encore, les rouges et blancs finiront probablement dans les trois premiers du championnat. Mais ce sera, pour les supporters, forcément une déception dans la mesure où les incroyables performances de la saison passée laissaient présager mieux.

 

Jérémie Richalet

Crédit Photo d’ouverture : ASMonaco.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s