Toto Riina : disparition du parrain des parrains

Toto Riina l’ancien parrain sicilien s’est éteint le 17 novembre dans un hôpital de Parme. L’ancien chef suprême de Cosa Nostra, est mort à 87 ans après 24 années d’emprisonnement.

Toto Riina, le parrain des parrains après son arrestation en 1993   @ Marie-Laure Messana

« La Bête sauvage », « Le fauve » ou encore « Le petit » : autant de surnoms qui désignaient le chef de mafia italienne le plus craint de l’histoire. Celui qui sera à jamais considéré comme le « parrain des parrains » a succombé des multiples pathologies qu’il trainait depuis de longs mois. Il était condamné à une vingtaine de peines de prison à perpétuité pour plus de 150 homicides officiels. Toto Riina avait notamment demandé, en juillet, une suspension de peine pour pouvoir se soigner à domicile. Une demande qui avait fait bondir l’opinion italienne, scandalisée qu’il soit possible de réfléchir à accorder une fin de vie hors des prisons pour le parrain le plus sanguinaire de leur histoire. La demande avait finalement avorté.

« Le Petit » : de Corléone à la tête de la plus puissante mafia italienne des années 70

Né le 16 novembre 1930 à Corleone, près de Palerme (Sicile) comme le personnage du célèbre film « Le Parrain », Toto Riina, alors fils de paysan rejoint la mafia a à peine 18 ans. Après une première peine de prison pour meurtre, Riina prend la place du boss Luciano Liggio en 1974 et se place à la tête de toutes les activités illicites de la famille.

Photo extraite de la mini-série « Capo dei Capi » sur la vie de Toto Riina, ici à Corleone sa ville natale.

Avide de pouvoir, c’est dans les débuts des années 80 que « Le Petit » déclenche à Palerme une des guerres entre mafias les plus sanglantes que l’Italie n’est jamais connue. Une guerre qui fait des centaines de victimes et qui le proclame chef de la « Coupole », l’exécutif de Cosa Nostra, en 1982. Réputé pour sa cruauté absolue, Toto Riina n’hésitait pas à supprimer tous ses ennemis, allant même jusqu’à dissoudre dans l’acide un enfant de 13 ans pour punir son père.

Toto Riina commandite les assassinats des juges Falcone et Borsellino

Pendant ces années à la tête de l’organisation, ces méthodes lui créent des ennemis aussi bien au gouvernement qu’au sein de son propre clan. Exaspérés par le caractère et le régime de terreur qu’il impose, de nombreux membres de la Mafia se retournent contre lui. Les juges Giovanni Falcone et Paolo Borsellino traquant « le parrain des parrains » en profitent pour faire d’eux des informateurs. Le « Maxi Procès » du milieu des années 1980 permet à la fois de condamner Toto Riina à une peine de perpétuité et d’envoyer des centaines de membres de Cosa Nostra derrière les barreaux. Le parrain, alors en cavale, ne l’entend pas de cette oreille et fera assassiner toutes les personnes sur lesquels il a le moindre doute. A quelques semaines d’intervalle, Riina va même jusqu’à commanditer les meurtres à la bombe et la voiture piégée des deux juges.

Le résultat de l’explosion à la bombe pour l’assassinat du juge Falcone   @ Farabola /Leemage / Egidio Scaccio – AFP

« Je n’ai jamais fréquenté d’organisation criminelle »  

C’est le 15 janvier 1993, que Toto Riina est arrêté grâce à l’aide de son propre chauffeur. S’en suit une multitude de procès pour tous les crimes dont il est accusé. Il va nier tous les faits, se faisant notamment passer pour un humble comptable.

« Monsieur l’avocat, je n’ai jamais fréquenté d’organisation criminelle. (…) Je n’ai jamais entendu parler de la Cosa Nostra » a-t-il déclaré lors d’un de ces procès.

Le chef sicilien sera tout de même condamné à une vingtaine de peines à vie et se verra confisquer plus de 125 millions de dollars de capitaux.

Toto Riina lors de l’un de ses procès des années 1990   @ Rex Features

Enfermé dans un régime carcéral connu comme l’un des plus dur du monde réservé aux mafieux, Toto Riina n’a jamais accepté de collaborer pour voir ses conditions s’améliorer. Bien que les secrets du « parrain des parrains » aient disparu en même temps que lui le 17 novembre 2017, de nombreux ouvrages et productions de cinéma lui auront été consacré. Pour les plus connus, on y retrouve Le Serpent : Toto Riina, le maître de Cosa Nostra écrit par Attilio Bolzoni ou la mini-série de 6 épisodes de 100 minutes Corleone (Capo dei Capi).

Crédit Photo à la Une : Franco Origlia

Ludovic Heinry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s