Victoire de Sebastian Vettel au Grand Prix d’Australie

Sebastian Vettel a remporté dimanche matin le Grand Prix Melbourne. Il signe la première victoire de Ferrari depuis le GP de Singapour en 2015. L’Allemand a devancé les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas qui complètent le podium. 

Après une année 2015 – 2016  plus que  compliquée, le pilote automobile allemand de l’équipe Ferrari aperçoit le bout du tunnel. Avec des résultats en piste décevants (aucune victoire, sept podiums et la quatrième place finale au Championnat), et des polémiques en coulisses, Sebastian Vettel entame ce nouveau cycle de la plus belle des manières. Le pilote de l’écurie italienne a renoué avec la première place après plus d’ un an et demi de disette.  Il a aussi marqué les esprit,  avec une course parfaite de bout en bout, comme à ses plus belles heures. Il promet ainsi de rendre la partie difficile pour Mercedes, qui se voyait déjà sacrée d’avance, au vu des essais en pré-saison.

Sebastien Vettel fêtant son titre à Melbourne. Crédit photo Flickr / Il Giornale dello Sport.

La course

Dès le premier Grand Prix de l’année,  Ferrari a dominé l’écurie allemande Mercedes, lançant idéalement sa saison. Après un excellent départ dans le sillage du premier Lewis Hamilton, Sebastian Vettel  est en effet resté à moins de deux secondes du leader anglais, ne lui laissant donc aucune de marge d’erreur. Par la suite Mercedes a sans doute arrêté son pilote trop tôt, dès le 17e tour, le faisant ressortir dans le trafic, derrière Max Verstappen (Red Bull). Le triple champion du monde a alors perdu de précieuses secondes derrière le Néerlandais. Lorsque Vettel s’est à son tour mis sur le bas côté, six tours plus tard, il comptait suffisamment d’avance pour sortir en pôle position à la fin de la course.

Une fois devant, avec un rythme soutenu et à la hauteur des Mercedes, le quadruple champion du monde a pu foncer sereinement vers la victoire finale. C’est la première de Ferrari depuis Singapour en septembre 2015. Soit une éternité pour une si grande équipe. Dix-huit mois de disette pour l’écurie italienne, qui ont pris fin de fort belle manière à Melbourne. Hamilton, après avoir signé la pole samedi, doit donc se contenter de la deuxième place. Surement une grosse déception pour le pilote, même s’il a fait bonne figure en terminant sur le podium. Il a même été mis sous pression en fin de course par son nouveau coéquipier, Valtteri Bottas, qui signe un podium dès son premier Grand Prix avec Mercedes.

*Credit photo à la une : Flickr / LesMeister.

BENJAMIN LENEVEUT. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s