La Maison de Balzac : plongez dans l’intimité de l’écrivain

En 1840 pour échapper à ses créanciers, Honoré de Balzac s’installe en plein cœur de l’ancien village de Passy. Parmi la dizaine de demeures parisiennes occupées par l’écrivain, la Maison de Balzac est la seule qui subsiste aujourd’hui. Rue Raynouard, elle regorge de petits trésors. Transformée en musée, on y découvre des objets et des meubles appartenant à l’écrivain comme sa canne ou sa bibliothèque. Dès le jardin bucolique, on oublie le reste de la ville tant le calme règne. Ce cinq pièces en rez-de-jardin possède encore l’âme de l’artiste et vous invite dans son antre.

© Maison de Balzac
Salle des portraits de Balzac © Maison de Balzac

Caché sous le pseudonyme de Monsieur Breugnol, Balzac vivra pendant sept ans dans cette maison. Ici, il rédigera quelques-uns de ses plus grands chefs d’œuvre. Et donnera naissance à sa gigantesque fresque littéraire  La Comédie Humaine. Tout au long du parcours, le visiteur plonge dans le quotidien d’Honoré de Balzac. De sa chambre, repeinte en violet et gris, à son cabinet de travail en passant par le salon ou encore la chambre d’amis, rien n’est laissé au hasard. En accédant aux pièces dans lesquelles Balzac a vécu, le visiteur devient l’invité de l’ancien locataire des lieux. Les objets familiers, les manuscrits de travail et annotations de l’homme de lettres renforcent le sentiment de lien personnel. Dans les tiroirs du meuble de la salle à manger nous retrouvons sa correspondance passionnée avec Eve Hanska :

« Me voici ce soir bien triste. Le vent d’Est souffle, je n’ai aucune force. Je n’ai pas encore retrouvé la puissance de travail ; je n’ai ni inspiration, ni rien de fécondateur. Cependant, la nécessité est extrême. Je vais me remettre au café. » (Honoré de Balzac à Eve Hanska, le 1er juillet 1835).

La scénographie, signée Alexis Patras, joue un rôle prépondérant dans l’immersion du public dans l’intimité de l’auteur. A notre disposition, des audio-guides viennent appuyer les écrits en décrivant les faits et gestes, les habitudes et sentiments de Balzac. L’un nous peint l’ambiance d’une pièce où l’auteur passait le plus clair de son temps. L’autre nous raconte sa capacité à travailler entre seize et dix huit heures par jour, des semaines durant, stimulé par le café.

Le cabinet de travail, pièce maîtresse

 

Le cabinet de travail d'Honoré de Balzac © Elodie Melgo
Le cabinet de travail d’Honoré de Balzac © Elodie Melgo

En franchissant le seuil de la Maison de Balzac, on croiserait presque le fantôme de l’écrivain assis sur sa chaise, en face de sa petite table de travail. Rien ne semble avoir bougé. Le climat intime favorise notre imagination. L’obscurité, la pénombre du cabinet de travail nous font revivre ses nuits blanches et ses somnolences. Ce cabinet est hanté par le fantôme de Balzac et de ses personnages. Aucune porte ne sépare les pièces du musée, ce qui permet une vue d’ensemble. Les centres des deux premières pièces donnent l’impression d’être vide de mobilier pour ne laisser dans le champ de vision du visiteur que deux objets-phare : le fauteuil et la table de travail.

Sur le plateau de la table, un certain nombre de petites encoches laissées probablement par la plume de l’écrivain. La scénographie restitue parfaitement l’atmosphère nocturne du lieu de sa production artistique que Balzac évoque dans ses lettres à Madame Hanska.

« Cette table a vu toutes les misères, essuyé toutes mes larmes, connu tous mes projets, entendu toutes mes pensées, mon bras l’a presque usé à force de s’y promener quand j’écris » explique l’écrivain à sa bien-aimée.

Amoureux des lettres et d’histoire, vous ne pourrez que trouver votre bonheur.

Infos pratiques : 

Adresse : 47 Rue Raynouard, 75016 Paris

Horaires d’ouverture :

Du mardi au dimanche de 10h à 18h. Fermé les lundis et jours fériés.

Accès :

Métro : Passy (ligne 6) ou La Muette (ligne 9)

RER C stations Boulainvilliers ou Radio France,

Bus : 32, 50, 70, 72

Téléphone :

+33 (0)1 55 74 41 80

 

Image à la Une © Didier Messina

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s