En Afrique, 20 millions de personnes pourraient mourir d’ici six mois

Les Nations Unies ont appelé la communauté internationale à réagir face à la situation alarmante dans plusieurs pays d’Afrique. Entre les guerres et la sécheresse, ce sont près de 20 millions de personnes qui pourraient mourir de famine dans les prochains mois. 

C’est une urgence absolue. Répartis entre quatre pays d’Afrique, quelque 20 millions d’individus sont menacés par la famine, ont annoncé les Nations Unies. Le Soudan du Sud, le Yémen, le Nigéria et la Somalie sont au bord d’une crise humanitaire majeure. L’agence onusienne a tiré la sonnette d’alarme et exhorté la communauté internationale à intervenir. En tout, ce sont près de 4 milliards d’euros qu’il faudrait réunir en un mois pour tenter de contrer les effets des conflits armés et des sécheresses. Si aucune action n’est entreprise, l’ONU prédit une « catastrophe ».

Contexte alarmant

La Corne de l’Afrique est minée par des maux qui exposent particulièrement ses habitants aux états de famine. En Somalie, la sécheresse est l’une des principales causes de la malnutrition dont souffre la population. En 2011, le pays avait déjà connu un épisode intense de famine qui s’était soldé par la mort de près de 260 000 personnes. Aujourd’hui, ce sont environ 3 millions d’individus qui sont directement concernés. Au Soudan du Sud, trois années de guerre civile marquées par les atrocités ont plongé le pays dans le chaos. Plusieurs régions ont été placées ces dernières semaines en état de famine, qui pourrait toucher quelque 5 millions d’individus. Le Yémen et le Nigéra sont aussi rongés par les conflits armés. La République yéménite est le lieu de combats intenses entre les forces progouvernementales et les rebelles chiites Houthis. L’ONU a indiqué il y a quelques jours que 19 des 26 millions d’habitants du pays aurait besoin d’aide alimentaire. A l’ouest de l’Afrique, la situation du Nigéria est particulière. Face aux assauts répétés du groupe islamiste Boko Haram, plus de 2 millions de personnes ont dû quitter leur foyer. Dans le nord-est du pays, où les affrontements avec le forces régulières font rage, la pénurie alimentaire concerne près de 11 millions d’habitants.

Les quatre pays menacés par la famine. Crédit : AFP
Les quatre pays menacés par la famine. Crédit : AFP

« Nous sommes face à une tragédie ; nous devons éviter qu’elle devienne une catastrophe »

Lors d’une conférence de presse donnée le 22 février, l’ONU par le biais de son secrétaire général Antonio Guterres a vivement appelé ses membres à réagir pour éviter le pire des scénarios. Une situation selon lui encore « évitable si la communauté internationale prend des actions décisives ».

Pour l’heure, peu de pays ont répondu à la sollicitation. A l’occasion de la Conférence humanitaire d’Oslo sur le Nigéria le 24 février, quatorze bailleurs de fonds se sont engagés à financer l’assistance aux personnes touchées par la pénurie alimentaire. A hauteur de 672 millions d’euros. Une somme jugée « très encourageante » par le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), Stephen O’ Brien. Cette aide ne concerne toutefois que le Nigéria,  tandis que les autres pays restent dans l’expectative.

Max Morgene

Crédit Photo à la Une : Robert SCHMIDT

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s