Jean-Marie Le Pen condamné à 5000 euros d’amende

Le président d’honneur du Front National Jean-Marie Le Pen avait été condamné à 5000 euros d’amende par le Tribunal Correctionnel en 2013, pour avoir qualifié la présence des Roms d' »odorante ».

Jean-Marie Le Pen – Bertrand Langlois/AFP

Jean-Marie Le Pen est à nouveau reconnu coupable par la cour d’appel d’Aix-en-Provence pour ses propos tenus à Nice, en 2013. Lors d’une visite de soutien à Marie-Christine Arnautu, candidate aux élections municipales, il avait déclaré à propos des Roms: « leur présence est urticante pour la population, oui , les gens s’en plaignent« , et assuré que « ceci n’est qu’une petite partie de l’iceberg. Je vous prédis en 2014 la présence de 50 000 roms ici« .

Le père de Marine le Pen devra verser 2000 euros de dommages et intérêts à la partie civile, SOS Racisme, ainsi que 1000 euros à la Ligue des Droits de l’Homme, partie civile en première instance.

Le fondateur du Front National n’en est pas à son premier coup d’essai: En 2012, il avait déjà tenu des propos injurieux envers les roms qui, selon lui, « comme les oiseaux, volent naturellement ». Il avait été condamné le 7 mars 2016 après que son pourvoi en Cour de Cassation a été rejeté.

On dénombre à ce jour, depuis 1990, au moins huits condamnations pour des propos racistes ou négationnistes.

Crédits Image à la Une: Bertrand Langlois/ AFP

Lucile Devillers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s