Golden Globes : la charge d’Hollywood contre Donald Trump

Les Golden Globes ont été l’occasion pour plusieurs stars d’envoyer des piques au président élu des Etats-Unis. Voire de régler directement leurs comptes avec Donald Trump. 

Tout n’était pas que strass et paillettes hier soir à l’occasion de la cérémonie des Golden Globes, qui a couronné comme chaque année les meilleures oeuvres américaines de cinéma et de télévision. Dernier grand rendez-vous hollywoodien avant l’investiture de Donald Trump programmée le 20 janvier, le show a été le moment pour plusieurs vedettes d’exprimer leur mécontentement. C’est le cas de la Française Isabelle Huppert -lauréate du golden globe de la meilleure actrice- qui a déclaré qu’il ne fallait pas « attendre du cinéma qu’il dresse des murs et des frontières » ou d’Hugh « Dr House » Laurie pendant son discours de remerciements.

« J’ai gagné à ce qui restera comme la dernière cérémonie des Golden Globes. Je ne veux pas être sinistre, c’est juste qu’il y a les mots ‘Hollywood’, ‘étranger’ et ‘presse’ dans son nom. Je pense que rien que cette association de mots est quelque peu douteuse pour certains républicains. » Hugh Laurie lors de son discours

Mais la charge la plus virulente est venue de Meryl Streep qui a dénoncé tout au long de son allocution l’attitude de Donald Trump sans jamais citer son nom. L’actrice, récompensée pour l’ensemble de sa carrière, s’est notamment attardée sur la diversité des origines et des cultures qui composent Hollywood. Elle a poursuivi en évoquant une séquence vidéo largement relayée par la presse américaine qui montre Donald Trump imitant un journaliste handicapé. Un dérapage qui « pourrait lui valoir un Golden Globes » selon Meryl Streep et qui illustre pour elle « l’irrespect » et la « violence » du président élu.

Ce n’est pas la première fois qu’Hollywood s’en prend à Donald Trump. Tout au long de la campagne, de nombreuses vedettes du cinéma et de la musique s’étaient positionnées du côté d’Hillary Clinton, allant jusqu’à créer des spots télévisés pour s’opposer au candidat républicain. Il y a quelques semaines, le site américain The Wrap révélait même l’agacement du président élu face à sa difficulté à trouver des artistes internationaux pour se produire à l’occasion de son investiture.  L’intéressé a vivement réagi à ces attaques sur twitter et s’en prenant à Mery Streep, « actrice surcôtée » et « larbin d’Hillary » et aux médias, « malhonnêtes » selon les dires du milliardaire.

Max Morgene

Crédit Photo à la Une : PAUL DRINKWATER / COURTESY OF NBC / REUTERS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s