Après l’attentat du Caire, les Coptes ont peur d’être rayés de l’espace public

Un attentat à la bombe contre une église copte-orthodoxe au Caire a fait au moins 25 morts et une cinquantaine de blessés, ce dimanche 11 décembre. Cette minorité religieuse égyptienne n’avait pas connu d’attentat aussi meurtrier depuis l’attaque-suicide à la sortie d’une église à Alexandrie, 1er janvier 2011.  Les Coptes se sentent aujourd’hui, plus que jamais, délaissés par le gouvernement. 

Suite au choc de l’attaque, des centaines de chrétiens, écrasés par le chagrin, se sont rassemblés non loin de la cathédrale, scandant des slogans hostiles au régime. « Oh Sissi, pourquoi notre église a-t-elle été attaquée ? », a lancé la foule dans l’après-midi à l’adresse du président Abdel Fattah Al-Sissi. Les plus courageux ont même osé crier:« Nous voulons la chute du régime ! ».

Une législation contraignante

Les Coptes s’estiment toujours aujourd’hui tenus à l’écart de la société. A l’écart de nombreux postes de la justice, des universités, ou encore de la police. Ils se plaignent également d’une législation contraignante à l’égard de l’édification des églises, alors que le régime pour les mosquées est très libéral.

Une église doit obtenir le permis de la sécurité nationale, mais aussi de presque toutes les administrations, y compris le ministère de l’Irrigation et des Chemins de fer, pour être construite. Résultat, les lieux de culte sont insuffisants pour les neuf millions de chrétiens que compte l’Egypte, selon l’Eglise.

Une discrimination accrue depuis la chute du président Moubarak

La montée d’un islam rigoriste vient amplifier le sentiment de marginalisation des Coptes, surtout depuis la destitution du président Hosni Moubarak le 11 février 2011. Le 8 mars 2011, 13 personnes sont tuées lors d’affrontements entre musulmans et Coptes dans le quartier déshérité de Moqattam au Caire.

Depuis l’été 2013, au moins 42 églises ont été attaquées, dont 37 incendiées ou endommagées, ainsi que des dizaines d’écoles, de maisons et de commerces appartenant à des Coptes, affirme Human Rights Watch, qui accuse les forces de l’ordre d’avoir été absentes lors de ces attaques confessionnelles. Rappelons-nous aussi du massacre de Maspeero le 9 octobre 2011 où 28 personnes avaient été tuées par les forces de l’ordre alors qu’elles manifestaient contre l’incendie d’une église en 2011.

Dans certains villages en Haute-Egypte, où la pauvreté est la plus extrême, des centaines de familles coptes sont même chassées de leur domicile, à moins qu’elles acceptent d’abandonner leur foi. Les habitants de ces villages réclament justice et protection, mais l’Etat favorise les « séances coutumières » et les coupables sont rarement condamnés par la justice.

Les Coptes n’ont aucune intention de quitter l’Egypte pour autant

Le nom « copte » veut dire « égyptien ». La langue copte, utilisée aux premiers siècles, par les chrétiens d’Égypte, dérive du démotique, la dernière phase de la langue pharaonique. C’est dire combien les coptes sont chez eux en Égypte. Et ils en sont fiers. Ceci dit, la langue copte n’est plus utilisée que dans la liturgie des monastères. Depuis le IXe siècle, le gouvernement a imposé l’arabe dans la littérature et les prières.

La vie quotidienne des Coptes égyptiens est loin d’être facile à cause des enlèvements ou de la discrimination au travail. Les Coptes égyptiens peuvent, s’ils le souhaitent, compter sur l’appui d’une immense diaspora, installée dans les années 1960, aux États-Unis et notamment en Californie, en Australie et en Europe. Pourtant, ils n’ont aucune intention de quitter ce pays, leur pays.

Mélissa Kalaydjian

*Photo à la Une: Crédit photo: El youm el sabee (journal égyptien).

*Légende photo: Cette mère a perdu ses deux filles. L’attaque a ciblé les bancs réservés aux femmes et enfants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s