On ira tous voir Paradis

Paradis, le duo électro originaire de Paris, a charmé la Cigale lors du dernier festival des Inrocks. Il nous présente son album Recto-Verso, qui fait raisonner la face B de notre jeunesse.

Simon Mény et Pierre Rousseau se sont rencontrés par hasard en 2010 à une soirée à Saint-Germain-des-Prés. Un coup de foudre artistique. Pierre a grandi en Angleterre, Simon entre l’Argentine et le Portugal. Grace à cette enfance cosmopolite, le duo s’inspire de toutes les cultures pour affirmer leur image d’explorateur sensible. Simon et Pierre sont attentifs à l’écriture de « sweet songs », entre Chamfort et Souchon, de la fièvre dans le sang à la ballade de Jim.

Recto-Verso album paru le 23 septembre 2016
Recto-Verso album paru le 23 septembre 2016

Après des années de préparation et avoir plusieurs fois repoussé la sortie de l’album, ils nous présentent en septembre 2016 Recto Verso. L’album se classe à la 25e place des meilleures ventes en France la semaine de sa sortie. La force simple des textes concède un romantisme vaporeux. Sur le fond d’une disco minimaliste, Paradis propose des textes subtilement mélancoliques.

Bouleversants sur la scène de la Cigale

Entre les groupes Her et Lescop, Simon apparaît, timide. Avec sa mine androgyne, il susurre les premiers mots justes et intenses du titre Instantané. Les musiques s’enchainent avec un rythme aiguisé, la balade de jim, toi et moi, le public danse et chante les paroles.La fosse fait un slam sur garde le pour toi. Un garçon est emporté par la foule qui s’entête et qui répète «  ce que tu feras demain encore me séduira », les paroles émouvantes de la chanson flambeau du groupe.

Le public de la Cigale le soir du concert des Inrocks festival le 18 novembre
Le public de la Cigale le soir du concert des Inrocks festival le 18 novembre

Applaudi par la critique et le grand public, on leur souhaite le meilleur. Paradis à la chance d’avoir une vraie signature poétique qui capte l’esprit de son temps. Ils seront cette année en tournée dans toute la France et le 24 mars prochain à la gaité Lyrique de Paris.

Pauline Giacomini

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s